Conseils et adresses utiles pour les proches des harraga disparus

La recherche des harraga disparus en mer relève souvent du parcours du combattant pour leurs proches. Le processus de recherche se heurte souvent au peu d'informations sur la personne disparue, mais également à un manque de volonté de la part des États. À travers cet article nous allons présenter quelques conseils aux familles et proches des harraga disparus, ainsi que des adresses qui seront utiles dans le cadre de leurs recherches.

Les chiffres publiés chaque année par les organismes gouvernementaux et les ONG d’aide aux migrants sur le nombre de harraga morts ou disparus en Méditerrané donnent froid dans le dos. En 2022, un total de 2 390 personnes sont mortes ou portées disparues sur la route migratoire irrégulière menant à l'Espagne. Au moins 464 harraga algériens ont trouvé la mort. C'est ce qui ressort du dernier rapport de l'ONG espagnole Caminando Fronteras.

Face à ce drame, les recherches et l’identification des harraga morts ou disparus sont souvent difficiles à effectuer. Pour faciliter les démarches des familles, l'association Caminando Fronteras a publié, en mai 2021, un guide qui délivre des conseils et des recommandations pour leurs recherches. Le guide, disponible en plusieurs langues, dont le français et l’arabe, rappelle surtout que les familles et les harraga disparus ont des droits et les États, des devoirs.

Les États signataires du Pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières, conclu sous l’égide de l’ONU, se sont ainsi engagés à rechercher et rapatrier les morts, à collecter des informations et à garantir la possibilité d'identifier les corps retrouvés. Malheureusement, de nombreuses familles de harraga ont peur de s'adresser aux autorités à cause du caractère irrégulier de la route empruntée par leurs proches disparus. En effet, un séjour irrégulier est considéré comme un délit dans la plupart des pays.

Voici les démarches à suivre et les adresses utiles pour la recherche des harraga disparus en mer

Afin de venir en aide aux familles des harraga disparus, le site « Info Migrants » a publié un long article pour expliquer les démarches à suivre et les adresses utiles à contacter. La première chose à faire selon le guide Boats4People1 à l'intention des familles est de récolter un maximum d'informations au sujet du harraga disparu. Une fois ces informations collectées, vous devez signaler la disparition. Le signalement peut se faire dans le pays d'origine, de disparition ou de destination du migrant auprès des services de police, d'une ambassade ou d'un consulat. Il est même préférable de le faire dans plusieurs États.

Des études menées par l’Organisation internationale des migrants (OIM) ont montré que lorsque les autorités d’un pays tardent à réagir et bloquent l’avancée d’une recherche, les familles des harraga disparus en mer peuvent s’appuyer sur des réseaux informels comprenant d'autres migrants, des militants et des associations locales. Le site Info Migrants a publié une liste non exhaustive de Collectifs et d’ONG que les familles des harraga disparus peuvent contacter.

Le Collectif d’Annaba des familles harraga

Ce collectif a été créé par un groupe de parents de harraga algériens disparus en mer entre 2007 et 2008. Les familles ont constitué une liste de harraga qui se trouvaient à bord d’embarcations. L'association Missing at the Borders2 a suivi ce groupe et a publié des photos de certains migrants disparus. L'avocat Kouceila Zerguine a travaillé avec le Collectif pour déposer des plaintes et faire appel au Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires. Voici des contacts auprès du Collectif d’Annaba des familles de harraga :

  • Kamel Belabed, porte-parole : + 213 558 805 673, + 213 661 570 220, photocompos@gmail.com
  • Kouceila Zerguine, avocat : + 213 790 204 412, + 213 385 857 78, zerguine-kouceila@hotmail.fr

Association marocaine des droits humains (AMDH) - Section Nador

L'AMDH Nador (Maroc) gère la page Facebook « Migrants morts ou disparus au Maroc », où elle publie des informations sur les harraga morts ou disparues et aide leurs familles à partager des informations sur les réseaux sociaux. Si vous connaissez quelqu'un qui est porté disparu lors de sa traversée de Nador vers l'Espagne, vous pouvez contacter l'AMDH Nador sur Facebook.

Association La Terre pour Tous

La Terre pour Tous a été créée par des familles de harraga originaires de Tunisie ayant disparu pendant leur traversée clandestine de la Méditerranée vers l'Europe. Cette association qui dispose d’une page sur Facebook conseille et propose des informations utiles. Vous pouvez aussi contacter l’association par email : associationlaterrepourtous@yahoo.com

Centre international pour l'identification des migrants disparus (CIPIMD)

Le Centre International pour l'Identification des Migrants Disparus (CIPIMD), basé à Malaga au sud de l’Espagne, répond aux demandes des familles des migrants disparus en mer pour rechercher, trouver ou identifier leurs proches. Grâce à un réseau de collaborateurs dans plusieurs pays, le CIPIMD vise à faciliter l'identification des harraga décédés ou disparues et à établir une base de données. Vous pouvez remplir ce formulaire en ligne pour fournir au Centre des informations sur votre proche disparu en mer : https://cipimigrantesdesaparecidos.org/aviso-de-busqueda/

Caminando Fronteras

L’ONG espagnole, Caminando Fronteras offre un soutien aux harraga et à leurs familles en Afrique du Nord. Lorsqu’elle reçoit des appels de détresse de migrants, elle alerte les autorités maritimes d'Espagne, d'Algérie et du Maroc. Caminando Fronteras fournit également un soutien juridique, social et sanitaire aux migrants. Vous pouvez contacter cette ONG via son site.

Réseau Milano senza Frontiere

Ce réseau de militants et d'associations de Milan, en Italie, organise depuis 2015 une marche pour les « nouveaux disparus » tous les premiers jeudis du mois. Lors des marches, les militants arborant des photos de migrants morts ou disparus envoyées par les familles au réseau. Après Milan, la marche se déroule désormais dans d'autres villes en Italie et en Europe. Le calendrier des manifestations est disponible sur la page Facebook de l’organisation.

Carovane Migranti

Carovane Migranti organise depuis 2014 de grandes marches annuelles réunissant des familles de migrants disparus en tentant de rejoindre l’Italie. L’enjeu est d’attirer l’attention des pouvoirs publics et de la justice sur ces drames. Si vous connaissez une personne disparue au cours de son voyage vers l'Italie, entrez en contact avec Carovane Migranti par le biais de leur site web : https://carovanemigranti.org/contattaci/

Croix-Rouge, Croissant-Rouge et CICR

La Croix-Rouge, le Croissant-Rouge et le Comité International de la Croix Rouge (CICR) aident les familles du monde entier à rechercher leurs proches disparus dans le contexte de conflits armés, de catastrophes naturelles, mais aussi de migrations. Grâce au service appelé « Rétablissement des liens familiaux » (RLF), les familles peuvent contacter les bureaux de ces organisations dans leur pays de résidence pour obtenir de l'aide via le site suivant : https://www.icrc.org/fr/nos-activites/retablissement-des-liens-familiaux


  1. Morts et disparus en mer Guide D’information Pour les familles et  leurs soutiens 

  2. Missing at the Borders 

Retour en haut
Share via
Copy link