Un Algérien sous OQTF défigure son ex-compagne avec un cutter

Les méfaits de certains immigrés continuent à défrayer la chronique, alimentant, jour après jour, le sentiment « anti-immigration ». Et c’est quand les coupables sont sous Obligation de quitter le territoire français (OQTF) que les choses prennent encore plus d’ampleur. Le dimanche 29 janvier 2023, c’est encore un Algérien qui est accusé de commettre un acte des plus répréhensibles : défigurer une femme avec un cutter.

Les faits ont eu lieu à Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne, et l’accusé, un Algérien âgé de 39 ans, selon Le Figaro, fait justement l'objet d'une OQTF, ce qui est à même de ternir l’image de la communauté algérienne en France. Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime sortait d’un parking pour regagner son domicile vers 21 h 30, quand le coupable, qui n’est que son ex-conjoint, s'est attaqué à elle avec un cutter. L’acte barbare a été commis sous les yeux du fils de la victime.

Selon plusieurs médias français, la femme âgée de 37 ans, le visage ensanglanté, a été secourue par des passants avant l'arrivée des secours. Elle a ensuite été transportée en urgence à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, spécialisé en chirurgie maxillo-faciale. Sa vie est hors de danger, assure-t-on.

Faits-divers 27 harraga Algériens arrivent en Espagne à bord d'un bateau de pêche

Le suspect, sous OQTF, aurait trois identités différentes

Le suspect, lui, n’a pas tardé à être à identifier. Il s’agirait d’un Algérien de 39 ans, sans domicile fixe, déjà visé par une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Toujours selon Le Figaro, « il est connu des services de police sous trois identités différentes, notamment sous des alias algérien et marocain ». D’ailleurs, certains médias, à l’instar de CNews, le présentent comme un « Marocain qui se fait passer pour un Algérien ». « Il est recherché en Italie et a fait de la prison en Espagne », précise une source policière au Figaro1, qui assure, de son côté, que le coupable est d’origine algérienne.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime s'était séparée de lui il y a environ une semaine, et ce, après plusieurs mois de vie commune. Aujourd’hui encore, la police n’a pas encore mis la main sur l'assaillant. Elle a fouillé plusieurs lieux qu'il avait l'habitude de fréquenter, « en vain », précise-t-elle. Elle a également tenté une géolocalisation de son numéro, sans succès.


  1. Val-de-Marne : un homme sous OQTF défigure son ex-compagne à coups de cutter, Le Figaro 


Vous aimez cet article ? Partagez !