Djamel Belmadi remplacé par Madjid Bougherra en équipe d'Algérie ?

Madjid Bougherra

L'idée circule depuis plusieurs semaines. Le sélectionneur national des A', Madjid Bougherra, serait prêt à remplacer Djamel Belmadi à la tête du staff technique de l'équipe première. Il est vrai que cette information a commencé à circuler quand le sélectionneur national était la cible de critiques virulentes qui utilisaient Bougherra pour pousser Belmadi vers la sortie.

Il faut dire aussi que le retard pris par Djamel Belmadi et la Fédération algérienne de football (FAF) pour concrétiser sur papier le renouvellement de leur contrat1 a alimenté des rumeurs et des suspicions. C'est d'ailleurs ce qui a permis à la rumeur « Bougherra » de poursuivre son bonhomme de chemin, y compris après la concrétisation, la semaine dernière, de ce renouvellement.

En plus, ceux qui ont tout fait pour éloigner Djamel Belmadi de l'équipe d'Algérie ont continué à nourrir les rumeurs et autres supputations vu que la communication a terriblement manqué du côté de la FA et même du sélectionneur algérien. Beaucoup a été fait pour parasiter le renouvellement de ce contrat, surtout qu'il était annoncé pour la Coupe du monde 2026.

Madjid Bougherra : « J'ai encore besoin d'apprendre »

Mais cette fois, c'est le sélectionneur des A' qui vient fermer la porte à toutes les supputations et autres rumeurs autour de cette question de succession. Et indirectement, il invite les détracteurs de Belmadi à trouver un autre moyen de le chasser. Il a non seulement écarté l'idée de prendre la place de son « mentor », mais il a aussi tenu à lui rendre hommage.

Lors d'une conférence de presse animée après la large victoire de l'équipe nationale A' face au Niger en demi-finale du CHAN 2023, Madjid Bougherra a été clair. À une question d'un journaliste, le sélectionneur des A' a répondu tout de go : « Pour les A, Belmadi a des objectifs pour 2026, moi il faut m’oublier pour 4 ou 5 ans, j’ai encore besoin d’apprendre, je n’ai que 6 ans d’expérience ».

Madjid Bougherra a tout de même tenu à faire comprendre que cette posture ne signifie pas un manque d'ambition de sa part, mais une sorte de réalisme mélangé à de l'humilité. « Le métier d’entraîneur est très difficile, mais on voit aussi que le succès n’a pas d’âge. Oui je suis un jeune entraîneur, mais il faut donner la chance, sinon comment ils commencent. Je remercie Belmadi qui m’a donné ma chance », a-t-il ajouté, donnant rendez-vous aux fans après la Coupe du monde de la FIFA United 2026.


  1. La durée du nouveau contrat de Djamel Belmadi dévoilée 

Retour en haut
Share via
Copy link