L'importation de véhicules de moins de 3 ans effective : Quelles incidences sur le marché noir des devises ?

Après plusieurs semaines d'attente, l’importation de véhicules de moins de 3 ans devient effective. Les textes d'application qui vont régir cette opération ont été publiés dans le Journal officiel numéro 11 du 22 février 2023. Le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane a signé le décret exécutif fixant l’ensemble des procédures et les conditions régissant l’importation des véhicules de moins de 3 ans. Les Algériens ont donc la possibilité d'importer ces véhicules d'occasion. Pour y parvenir, les personnes intéressées doivent se procurer des devises. Ainsi, la publication de ces textes aura une incidence certaine sur le marché noir des devises. 

Pour dédouaner ces véhicules d'occasions, les documents exigés sont simples. Il s'agit d'une copie de la pièce d’identité du particulier résident ou une copie de la carte de résident pour les étrangers, d'un certificat de résidence du particulier résident, d'un certificat d’immatriculation du véhicule à l’étranger ou tout autre document équivalent, d'un document attestant le transfert de la propriété du véhicule, facture d’achat et/ou contrat de vente, d'un document datant de moins de 3 mois justifiant le bon état de marche du véhicule établi par un organisme habilité du pays de son immatriculation et du rapport d’expertise de conformité établi par l’expert agréé par le ministère chargé des mines.

Le marché noir de la devise va se redynamiser

Cependant, les personnes intéressées par cette opération ne pourront pas acquérir les devises nécessaires pour payer ces véhicules auprès des banques. Ils ne peuvent également pas solliciter des bureaux de changes qui n'existent pas encore. Donc, ils doivent acheter des devises sur le marché noir, même si cette opération est illégale sur le plan législatif. Et comme le marché de l'automobile stagne en Algérie depuis 3 ans, les Algériens sont nombreux à être intéressés par l'importation de véhicules d'occasion.

Économie L'Algérie signe un contrat historique pour son projet solaire

Maintenant que c'est devenu du concret, même les personnes, sceptiques quant à la mise en application de cette opération, changeront d'avis. Le marché noir des devises connaitra donc une très forte demande. Et comme ce marché est surtout régi par la loi de l'offre et de la demande, il faut s'attendre à ce que les devises étrangères flambent sur le marché noir. Cependant, un autre élément doit être pris en considération. Les véhicules d'occasions sont également très chers dans les pays qui intéressent les Algériens, notamment la France. Il faudra donc relativiser en ce qui concerne l'intérêt, mais surtout les moyens financiers des Algériens. L'importation de véhicules d'occasion est certes une opportunité, mais elle ne l'est pas pour les bourses moyennes. La demande sur les devises va certainement augmenter, mais pas au point d'exploser. Donc les devises étrangères connaitront des tendances haussières, néanmoins il est encore tôt pour savoir à quelles proportions.


Vous aimez cet article ? Partagez !