« Une nation qui n'a pas le même patrimoine que le Maroc » : L'allusion à peine voilée d'un ministre marocain sur l'Algérie (Vidéo)

Depuis quelques mois, les réseaux sociaux sont envahis par un débat algéro-marocain sur l'origine de plusieurs éléments de patrimoine culturel. Les internautes marocains accusent souvent les Algériens de vouloir voler tous les aspects culturels de leur pays. De leur côté, les Algériens crient leur ras-le-bol devant les tentatives marocaines de s'approprier le patrimoine et même l'histoire de l'Algérie.

Le réseau social Twitter est infesté de ce genre de publications. Depuis le problème soulevé par les Marocains après le choix du zellige sur le maillot de l'équipe d'Algérie, les réseaux sociaux n'en finissent pas avec les échanges entre les Algériens et les Marocains. Le dernier en date et qui persiste concerne les différents caftans algériens, que ce soit celui de Constantine, d'Alger ou de Tlemcen, que les internautes marocaines considèrent comme un patrimoine de chez eux.

Mais auparavant, ce débat était limité aux internautes agissant souvent dans l'anonymat. Il se pourrait même que dans ces échanges parfois acerbes, il y a implication de faux comptes créés pour semer les fake news. Mais jamais un officiel ou un membre de l'un des deux gouvernements ne s'est mêlé de ce débat houleux.

Société Voici pourquoi le principal lycée musulman de France sera privé de ses 500'000 euros de subventions par an

Algérie-Maroc : C'est la première fois qu'un officiel entre dans le débat sur le patrimoine

Ce n'est plus le cas, puisque le ministre marocain de la Culture, Mohamed Mehdi Bensaïd, s'est jeté dans le bain avec la plus grande des maladresses. La vidéo qui le montre en train de faire allusion au vol du patrimoine marocain par l'Algérie fait le buzz sur les réseaux sociaux. Une allusion à peine voilée, il faut le préciser, en réponse à la question d'un journaliste.

« Qu'avez-vous l'intention de faire pour protéger le patrimoine marocain du vol ? » a questionné le journaliste de Med Radio. La réponse du ministre marocain de la Culture est on ne peut plus claire : « Nous devons le faire connaître. Nous mettons en place des lois pour le protéger de façon légale. Après, si une nation, qui n'a pas le même patrimoine immatériel  que le Maroc ou la même histoire que celle du Maroc, vient copier un peu pour se construire une histoire, le monde entier sait déjà que son origine est marocaine. Après, ils font ce qu'ils veulent », a répondu le membre du gouvernement marocain.

C'est la première fois qu'un officiel entre dans ce débat qui implique depuis quelques uniquement des citoyens lambda, mais aussi des célébrités1 et quelques spécialistes qui participent pleinement à la polémique autour du patrimoine, la culture et l'histoire, entre les Algériens et les Marocains. Il reste à savoir si le côté algérien va réagir à cette incursion marocaine dans une discussion jusque-là populaire.


  1. Algérien ou marocain ? La polémique sur le caftan relancée par des célébrités marocaines 

    Société Polémique au Maroc sur le statut de la langue amazighe


Vous aimez cet article ? Partagez !