L'Algérie réagit officiellement à la mort de Nahel, tué par un policier en France

La mort du jeune Nahel, survenue le mardi dans des circonstances dramatiques, a fait réagir l'Algérie officielle. Dans un communiqué publié ce jeudi 29 juin, le ministère algérien des Affaires étrangères se dit « choqué et consterné » par la mort du jeune Franco-Algérien et continue à suivre avec « une très grande attention » les développements de l'affaire.

L'affaire de la mort du jeune Nahel M., un Franco-Algérien âgé de 17 ans, tué mardi 27 juin dans sa voiture par un policier à Nanterre dans la région parisienne à la suite d'un refus d'obtempérer a créé une onde de choc en France. Le drame a plongé le pays dans des troubles sociaux avec des émeutes violentes dans de nombreux quartiers parisiens et dans d'autres villes comme Toulouse, Bordeaux, Lyon et Lille.

Le meurtre de Nahel a suscité la réaction de l'ensemble de la classe politique, mais aussi de hauts responsables de l'État à commencer par le président Emmanuel Macron. « Inexplicable » et « inexcusable », affirmait mercredi le chef de l'État, depuis Marseille, en exprimant « l'émotion de la nation tout entière ». Les personnalités du monde de l'art et du sport ont également réagi à la mort tragique du jeune adolescent. C'est le cas de la star du football français Kylian Mbappé, qui a affiché son indignation dans un message publié mercredi sur Twitter.

Politique Les Algériens, enjeu d'une élection législative sous haute tension en France

Mort de Nahel en France : L'Algérie officielle se dit « choquée et consternée »

La mort de Nahel a aussi suscité la réaction de l'Algérie officielle. « Le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger a appris avec choc et consternation la disparition brutale et tragique du jeune Nahel et les circonstances particulièrement troublantes et préoccupantes dans lesquelles elle est intervenue », lit-on dans un communiqué publié ce jeudi 29 juin par le ministère algérien des Affaires étrangères. La diplomatie algérienne a exprimé ses très « sincères condoléances à la famille du défunt et l'assure que son deuil et sa peine sont largement partagés dans notre pays ».

L'Algérie affirme qu'elle fait « confiance » au gouvernement français à « assumer pleinement son devoir de protection, soucieux de la quiétude et de la sécurité dont doivent bénéficier nos ressortissants sur leur terre d'accueil ». Le gouvernement algérien continue à « suivre avec une très grande attention » les développements de cette affaire tragique, avec le « souci constant d'être aux côtés des membres de sa communauté nationale au moment de l'adversité et de l'épreuve », conclut le communiqué du ministère algérien.

Communiqué MAE 2023-06-29 Algérie
Communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères, le 2023-06-29

Vous aimez cet article ? Partagez !