Les pleurs de Bounedjah et le coup-franc de Mahrez : Les anecdotes d'Alexandre Oukidja sur la CAN 2019

Le gardien de but algérien Alexandre Oukidja, qui a récemment annoncé sa retraite internationale, s'est livré à cœur ouvert sur son expérience avec l'équipe nationale d'Algérie. Lors d'un live Twitch avec le commentateur sportif Ilian Ikhlef, le gardien du FC Metz est revenu sur la CAN-2019 en Égypte qui a vu les Verts remporter haut la main le trophée. Oukidja a profité de ce live pour révéler au public algérien quelques anecdotes croustillantes.

Sélectionné avec l'Algérie pour disputer la Coupe d'Afrique des nations 2019 en Égypte, le gardien de but Alexandre Oukidja est sacré avec le reste de son équipe qui l'emporte à l'issue de la compétition. Un sacre qui reste gravé en lettres blanches dans l'histoire du football algérien, puisqu'il s'agit du deuxième titre majeur pour les Verts sur la scène continentale après celui de la CAN 1990 organisée et remportée par l'Algérie.

En juin 2023, Alexandre Oukidja annonce sa retraite internationale. Une décision qui a surpris la majorité des supporters algériens, surtout que le nouveau retraité n'a que 34 ans. Un âge qui permet à Alexandre Oukidja, considéré comme l'un des meilleurs portiers en Europe, de donner encore pour les Verts, surtout grâce à sa longue et riche expérience sur les terrains de football. Mais comme il n'est que rarement titularisé par Djamel Belmadi, le gardien franco-algérien a préféré mettre fin à sa carrière avec la sélection algérienne.

Sports Rencontre cruciale entre Mahrez et Petkovic sur fond de tensions

Tout jeune retraité, Alexandre Oukidja a été invité le jeudi 20 juillet par le commentateur Ilian Ikhlef (kobiliann) sur un live Twitch en compagnie du jeune international algérien de l'OGC Nice Badredine Bouanani. Une occasion pour Alexandre Oukidja de révéler au public algérien quelques anecdotes ayant émaillées l'épopée des Verts durant la CAN 2019 en Égypte, non sans évoquer le parcours catastrophique des siens deux années plus tard au Cameroun à l'occasion de la CAN 2021.

CAN 2019 en Égypte : Les pleurs de Bounedjah et le coup-franc de Mahrez

En évoquant la CAN 2019, Oukidja est revenu sur le fameux penalty raté par Baghdad Bounedjah en quarts de finale contre la Côte d'Ivoire. « Contre la Côte d'Ivoire, Baghdad Bounedjah rate son penalty. Ça lui a bousillé son match. Il pleurait dans mes bras toute la séance de tirs aux buts », se rappelle Oukidja. « Je lui dis maalich (fr. pas grave, NDLR), mon frère, t'inquiètes pas, ça va bien se passer. Raïs va l'arrêter Il l'arrête, on marque et on se qualifie. Lui, il croyait qu'on allait rentrer au pays et qu'il allait se faire assassiner », jure Oukidja en évoquant son ancien coéquipier Bounedjah.

Bien entendu, l'Algérie a fini par remporter la série des tirs au but contre la Côte d'Ivoire et se qualifier pour les demi-finales contre le Nigeria. Un match à suspens qui a vu les Verts arracher la qualification en finale dans les ultimes secondes grâce au fameux coup-franc du capitaine Riyad Mahrez. Et Oukidja revient sur ce coup-franc en dévoilant une autre anecdote.

« On était tous à côté de Djamel Belmadi. Il vient vers moi il me dit tu crois qu'il faut qu'il la mette côté gardien ? Je dis à Djamel, écoute, il est trop près des buts et faut qu'il la mette fort côté gardien », se souvient Oukidja pour décrire la scène de ce coup-franc magistral de Mahrez qui envoya les Verts en finale, remportée quelques jours plus tard contre le Sénégal grâce justement à l'unique but inscrit par Baghdad Bounedjah.

Sports Restera ? Restera pas ? Belaili a pris sa décision


Vous aimez cet article ? Partagez !