Espagne : Grosse bourde du gouvernement qui décore une influenceuse argentine au lieu d'une championne espagnole

C'est une grosse bourde que le gouvernement d'Espagne, par le biais du Conseil national des sports (CSD), a commise et elle est vraiment trop grosse pour qu'elle puisse passer inaperçue. En fait, c'est une erreur monumentale qui a mis tout le monde dans la gêne, sauf les deux femmes concernées qui ont finalement bien pris la chose.

En effet, le gouvernement espagnol a décerné par erreur l'Ordre royal du mérite à une influenceuse argentine qui se trouve être Ivana Icardi, la sœur du footballeur argentin Mauro Icardi. Mais où est l'erreur ? En fait, le gouvernement devait décorer plutôt Ivana Andres, défenseur de l'équipe d'Espagne qui a récemment remporté la coupe du monde face à l'équipe d'Angleterre. Il est clair que le prénom commun est la source principale de cette bévue, surtout que l'influence argentine est très connue en Espagne. Mais il y a aussi la nature étourdie de l'auteur.

Mais il faut dire que les deux femmes concernées ont bien pris la bourde puisqu'ils l'ont commenté avec beaucoup d'humour. Ivana Icardi, une influenceuse argentine vivant en Espagne, a participé à plusieurs émissions de téléréalité dans le pays ibère. Elle a commenté la bourde avec humour. "C'est vraiment arrivé ! Comment ont-ils pu se tromper sur une chose pareille ? Maintenant, je veux une médaille pour avoir dû supporter que tous mes amis et connaissances me félicitent aujourd'hui plus que le jour de mon anniversaire", a-t-elle posté sur ses réseaux sociaux.

Faits-divers Regroupement familial par bateau de harraga : Comment des parents algériens ont envoyé leur fille en Espagne

Espagne : Ivana Andres et Ivana Icardi prennent bien la grosse bourde du gouvernement

De son côté, la championne du monde féminine Ivana Andres ne s'est pas trop attardée sur la question et s'est contentée de publier une image drôle montrant un Spiderman faisant face à un autre Spiderman. Histoire de suggérer, avec beaucoup d'humour, mais aussi beaucoup de considération pour Ivana Icardi, qu'elle ne veut pas qu'on lui vole sa médaille.

Le Conseil national des sports a, pour sa part, présenté des excuses officielles pour ce qu'il appelle "une erreur humaine". Le CSD dit aussi regretter profondément cette bourde monumentale, et ce, dans l'édition de mardi 5 septembre, du Journal officiel de l'Etat espagnol. C'était la moindre des choses de la part d'une institution qui multiplie les bourdes puisque, selon le site Internet de BeIN Sports, le CSD a déjà écorné l'orthographe de l'autre championne du monde, Aitana Bonmati, elle qui a été désignée comme meilleure joueuse de la Coupe du monde et meilleure joueuse de l'année de l'UEFA.


Vous aimez cet article ? Partagez !