En Algérie, une patiente meurt après une coupure électrique dans un hôpital

C'est le choc et la consternation après un drame qui a eu lieu dans un établissement public hospitalier en Algérie. Une patiente a trouvé la mort au sein de l'EPH Mohamed-Boudiaf de Bouira à la suite d'une coupure électrique intervenue en fin de soirée du dimanche 1er octobre.

En effet, selon la Direction de la Santé et de la population (DSP) de la wilaya de Bouira qui a rendu public un communiqué sur ses réseaux sociaux, une coupure du courant électrique a eu lieu dimanche soir et le groupe électrogène de l'établissement s'est avéré en panne. Cette panne sera fatale pour l'une des patientes de l'hôpital, alors que le rôle du groupe électrogène est justement de remettre le courant automatiquement après une coupure électrique.

La patiente décédée était hospitalisée au service de réanimation au moment de la coupure électrique, fait savoir la DSP de Bouira dans son communiqué. Et visiblement, son état de santé avait un besoin urgent de courant électrique pour ne pas attendre que le groupe électrogène soit réparé. Le communiqué de la DSP ne dit pas pour quelle pathologie la victime était hospitalisée à l'EPH Mohamed-Boudiaf de Bouira.

Faits-divers Accusé du meurtre de son fils, il refuse son extradition en Algérie

Une enquête ordonnée pour déterminer les circonstances du drame et fixer les responsabilités

Selon le même communiqué, les responsables de l'hôpital de Bouira ont aussitôt transféré les malades se trouvant au service de réanimation vers un « endroit sûr », mais le même communiqué ne précise pas la nature de cet « endroit sûr » et où se trouve cet « endroit sûr », à l'intérieur ou à l'extérieur de l'établissement hospitalier.

Ce qu'il s'est passé à l'hôpital Mohamed-Boudiaf de Bouira est grave. Et c'est ce qui explique qu'une enquête a été ordonnée immédiatement après le drame pour déterminer avec exactitude les circonstances de cette tragédie et pour situer les responsabilités. Surtout que dans la gestion d'un établissement hospitalier, il reste inconcevable qu'un groupe électrogène soit en panne, notamment dans les pays où les coupures électriques sont fréquentes. D'ailleurs, le wali de Bouira a conduit une délégation vers le lieu du drame pour s'enquérir de la situation.


Vous aimez cet article ? Partagez !