Sortie imminente du film sur Larbi Ben M'hidi ? Nouvelle polémique

Après plus de cinq années de blocage, le film sur Larbi Ben M'hidi, du réalisateur Bachir Derais, devra sortir bientôt dans les salles. Les autorités algériennes, qui ont levé la censure sur ce long métrage retraçant la vie de l'un des chefs historiques de la Guerre d'Algérie, auraient donné leur accord pour sa projection publique. Une projection qui a fait réagir le réalisateur du film qui l'a qualifiée d'« illégale ».

Entamé en 2015 et achevé en août 2018, le film sur Larbi Ben M'hidi qui a englouti un budget de plus de 4 millions d'euros a, rappelons-le, été interdit de projection par la commission mixte mise en place par les ministères de la Culture et des Moudjahidine. Le biopic est resté dans les tiroirs en raison d'un désaccord entre le réalisateur Bachir Derais et les ministères des Moudjahidine et de la Culture, coproducteurs du film avec respectivement 28 % et 35 % de participation.

La polémique touche essentiellement à certains passages du film, qui retracent la période d'avant la Guerre d'Algérie. Selon le réalisateur Bachir Derais, les autorités algériennes auraient préféré davantage de « scènes de guerre » mettant en valeur les combattants algériens ou d'« images de tortures commises par l'armée coloniale », a-t-il confié en juin 2019 à TV5 Monde.

Société Les chiffres sur les mariages, divorces, natalité et espérance de vie en Algérie (ONS)

Après un long bras de fer avec les co-producteurs de son film, le réalisateur Bachir Derais, qui avait même menacé en mars 2021 d'ester en justice les ministères des Moudjahidine et de la Culture, a fini par avoir gain de cause. En effet, le film Larbi Ben M'hidi a reçu, le 14 décembre 2022, l'approbation de la commission mixte mise en place par les deux  ministères « après la levée de toutes les réserves exprimées sur ce film », indiquait un communiqué du ministère de la Culture.

Le film sur Larbi Ben M'hidi sortira-t-il le 17 octobre prochain dans les salles ?

Il ne restait donc plus que le feu vert des autorités pour la projection du film dans les salles en Algérie et à l'étranger. La projection publique du film devrait avoir lieu le 17 octobre 2023 sur décision du ministre des Moudjahidine, à l'occasion de la commémoration du 62e anniversaire des massacres du 17 octobre 1961 à Paris. C'est ce que rapporte le réalisateur Bachir Derais dans un message publié le 1er octobre sur sa page Facebook.

Cependant, l'annonce de la projection prochaine du film sur Larbi Ben M'hidi risque de susciter une nouvelle polémique. En effet, selon le réalisateur, la projection du film devra être précédée d'un accord entre les trois coproducteurs. « Je tiens à informer l'opinion publique, qu'à ce jour, aucun accord n'a été trouvé entre les trois coproducteurs comme le stipule l'article 12 du protocole d'accord signé le 14 décembre 2022, ce qui rend toute projection illégale et en totale violation de cet accord », écrit Bachir Derais.

Dans une déclaration ce dimanche 8 octobre au site TSA1, Bachir Derais s'en est pris violemment au ministre des Moudjahidine, l'un des trois coproducteurs du film sur Larbi Ben M'hidi. « Le ministère des Moudjahidine veut faire croire à l'opinion que le film lui appartient. Or, c'est le fruit d'un montage financier. Il n'a pas respecté l'accord. C'est aux distributeurs d'annoncer la sortie du film. La communication doit être laissée aux professionnels », affirme-t-il.

Société À Bruxelles, les musulmans n'ont nulle part où enterrer leurs morts


  1. Sortie bientôt du film sur Larbi Ben M'hidi, 8 octobre 2023, TSA Algérie 


Vous aimez cet article ? Partagez !