Un Algérien mineur sauvagement agressé en pleine rue en Île-de-France

Police Française - France - Algérien

Un mineur algérien a été sauvagement agressé en pleine rue en France, par un groupe d'individus. L'agression a eu lieu dans la nuit de vendredi 1er décembre, dans la rue de Stalingrad à Ermont, en région de l'Île-de-France. Selon une source policière, le mineur algérien, SDF de son état, a été violemment agressé par un groupe de 4 ou 5 individus.

En France, et un peu partout en Europe, de nombreux mineurs étrangers dont des Algériens vivent dans des conditions précaires. Faute de moyens et éloignés de leurs familles, ces mineurs, qui sont parfois sans-domicile fixe, sont souvent contraints de recourir au vol pour subvenir à leurs besoins. Parfois, ils sont même utilisés par les dealers dans des réseaux de trafic de drogue.

Vulnérables et sans ressources, de nombreux mineurs se retrouvent aussi en proie à de multiples agressions. C'est ce qu'a vécu un mineur algérien, victime d'une agression en pleine rue. Les faits se sont déroulés dans la nuit de vendredi lorsque les policiers ont été alertés aux environs de 21 h 30 par les sapeurs-pompiers qui intervenaient, rue de Stalingrad à Ermont pour un individu qui s'est fait rouer de coups par 4 ou 5 autres personnes.

L'Algérien aurait tenté de roulotter une voiture

À leur arrivée sur les lieux, les policiers ont découvert que la victime avait préalablement cassé la vitre d'une voiture stationnée dans la rue pour vraisemblablement dérober un sac qui s'y trouvait. Cet acte de vol aurait donc déclenché une réaction immédiate d'un groupe de 4 à 5 individus présents sur les lieux. Ils ont alors décidé d'agresser sauvagement le présumé voleur, rapporte le site Police et Réalités.

Les agresseurs ont infligé des coups violents au visage de la victime, tout en lui reprochant d'avoir roulotté une voiture. « Imagine si c'était la voiture d'une daronne », auraient crié les agresseurs à l'adresse du présumé voleur comme pour lui donner une leçon, relate la même source. Après leur forfait, les agresseurs ont pris la fuite, laissant la victime avec plusieurs dents cassées et des hématomes importants sur le visage. Identifié comme un mineur algérien SDF, il a été transporté par les sapeurs-pompiers à l'hôpital d'Eaubonne.

Retour en haut
Share via
Copy link