Pouvoir d'achat et inflation : Où en est l'Algérie après cette année ?

L'Algérie, à l'instar de plusieurs pays, a été fortement affectée par la pandémie de covid-19 et les conséquences de la guerre en Ukraine. Le coût de la vie en Algérie a explosé, ces dernières années. L'inflation a atteint des niveaux records. L'année 2023 a également été caractérisée non seulement par l'augmentation des prix, mais aussi par des pénuries ayant touché des produits de première nécessité.

Selon les chiffres de l'ONS pour le mois de novembre, l'inflation est de +9,4 % pour un glissement annuel. Toutefois, pour juguler cette hausse des prix, certains salaires ont été nettement augmentés durant cette même année.

Les prix en hausse de 250 % en 20 ans

Il faut dire qu'en se fiant aux chiffres de l'Office national des statistiques, les prix ont augmenté d'une façon phénoménale en deux décennies. Cependant, cette inflation n'est pas le seul critère pour mesurer le niveau de vie dans un pays. D'autres facteurs sont également à prendre en considération, tels que la hausse des salaires. Pour les prix, l'ONS indique qu'ils ont été multipliés par 2,5 entre 2021 (année de référence) et 2022.

Économie L'Algérie signe un contrat historique pour son projet solaire

Ainsi, les Algériens déboursent beaucoup plus d'argent pour faire face à leurs besoins du quotidien. En effet, « en dehors du transport et communication qui voit son rythme de hausse baisser, les biens et services ont inscrit des augmentations », indique l'ONS.

Certes, les salaires de nombreux Algériens ont augmenté en 2023 et devront encore augmenter en 2024, mais le niveau des salaires n’a pas connu la même évolution que celui de l'inflation, notamment dans le secteur privé. Les études concernant ce volet sont plutôt rares. Une étude de la plateforme serbe Numbeo réalisée récemment indique que l'Algérie se classe 15e parmi les nations africaines où le coût de la vie est le plus élevé. Toutefois, cette étude ne donne pas plus d'informations sur le niveau de vie des Algériens.

Le pouvoir d'achat des Algériens baisse de moitié en 25 ans

En 2022, une étude menée par le Syndicat algérien des travailleurs de l’éducation et de la formation (SATEF) révèle qu’en 25 ans, les salariés algériens ont perdu 60 % de leur pouvoir d’achat. En 2014, le SNAPAP avait estimé à 60'000 dinars le salaire minimum nécessaire pour couvrir les besoins essentiels d’une famille de cinq personnes. Les résultats de ces études sont également à relativiser étant donné que certains salaires, notamment ceux de l'éducation nationale, ont augmenté au courant de l'année 2023, bien que pas suffisamment.

Le pouvoir d'achat des Algériens a donc reculé. En 2023, le gouvernement a décidé d’exonérer les salaires inférieurs à 30'000 dinars de l’IRG, ce qui a permis un relatif gain pour les plus défavorisés. Toutefois, ces mesures, ainsi que celle qui consiste à augmenter les salaires, n'ont pas été suffisantes pour juguler une inflation record.

Économie L'Algérie s'apprête à exporter de l'électricité vers l'Europe via un câble sous-marin


Vous aimez cet article ? Partagez !