Le procès de Kamel El Boucher et des 701 kg de cocaïne renvoyé

L'affaire des 701 kg de cocaïne découverts dans un bateau dans le port d'Oran n'a pas encore connu son épilogue. Pourtant, la découverte de cette grosse quantité de drogue dure a eu lieu en mai 2018, soit il y a près de 6 ans. L'affaire devait être examinée le dimanche 7 janvier, mais le tribunal criminel de Dar El Beïda, à Alger, l'a renvoyée à la prochaine session criminelle.

En effet, le tribunal criminel de Dar El Beïda a renvoyé à la prochaine session criminelle l'affaire des 701 kg de cocaïne dans laquelle est impliqué le fameux Kamel Chikhi, alias Kamel El Boucher et 5 autres personnes. Parmi les cinq personnes poursuivies dans le même dossier, deux frères du même Kamel El Boucher accusés d'avoir introduit de la cocaïne en Algérie dans des conteneurs de viande congelée importée par les sociétés Sarl Amazon et Dunia Meat depuis le Brésil.

La décision de reporter le procès à la prochaine session criminelle est expliquée par l'absence d'une trentaine de témoins, particulièrement l'un des plus importants, en l'occurrence l'ancien Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel. Ce dernier, en détention dans une autre affaire criminelle, est hospitalisé au CHU Mustapha Pacha, son état de santé s'étant dégradé, dit-on du côté de la justice. Aussi, des avocats de la défense, récemment constitués, n'ont pas eu le temps d'étudier le dossier de leurs clients respectifs.

Faits-divers Accusé du meurtre de son fils, il refuse son extradition en Algérie

Affaire des 701 kg de cocaïne : Plusieurs chefs d'accusation

Dans cette grosse affaire scabreuse, de nombreux chefs d'accusation sont retenus contre Kamel El Boucher et ses coaccusés. On peut dénombrer le blanchiment d'argent, la gestion et le financement d'une organisation criminelle transnationale, la commission de crimes transnationaux dans le but d'acheter, de vendre, de stocker et de transporter par le transit ainsi que l'importation illégale de stupéfiants et de substances psychotropes.

Il est utile de rappeler que cette affaire des 701 kg de cocaïne date du mois de mai 2018 quand les services de sécurité ont mis la main sur cette grosse quantité de drogue dure dans le port d'Oran. C'est une affaire qui a fait l'effet d'un énorme scandale, dans la mesure où elle a impliqué « l'homme d'affaires » Kamel Chikhi, alias El Boucher, que l'on voyait souvent lors des sorties sur le terrain des anciens ministres. Parmi les conséquences de cette affaire, la chute brutale de l'ex-DGSN Abdelghani Hamel qui croupit actuellement en prison, mais dans une autre affaire.


Vous aimez cet article ? Partagez !