Imam tunisien et drapeau français : Darmanin a-t-il réagi trop vite après une vidéo sur Twitter ?

L'affaire de l'imam tunisien du Gard accusé d'avoir qualifié le drapeau français de « satanique » n'a pas livré tous ses secrets. Alors que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé le retrait du titre de séjour à l'imam Mahjoub Mahjoubi et son expulsion du territoire français, en se basant sur une vidéo publiée sur Twitter, voilà que le concerné se défend en affirmant que ses propos ont été tronqués et qu'il n'a aucunement visé le drapeau français.

L'imam tunisien de Bagnols-sur-Cèze, Mahjoub Mahjoubi, est dans le collimateur de la justice française après la publication d'une vidéo où il aurait qualifié le drapeau tricolore de « satanique » qui n'a « aucune valeur auprès d'Allah ». Une enquête préliminaire a été ouverte pour apologie du terrorisme, a annoncé le lundi 19 février le parquet de Nîmes à l'AFP.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, avait également réagi dimanche à la vidéo de cet imam en demandant le retrait de son titre de séjour et son expulsion du territoire français. Cette affaire, qui a fait le buzz dans les médias et sur les réseaux sociaux, ne semble pas pour autant livrer tous ses secrets. C'est le moins que l'on puisse dire, lorsqu'on écoute le contenu intégral de la vidéo.

Politique Les Algériens, enjeu d'une élection législative sous haute tension en France

En effet dans une version non tronquée mise en ligne par le compte Tajmaât, on entend l'imam tunisien du Gard évoquer dans son prêche l'arrivée de « Al-Mahdi » qui réunira tous les musulmans. « Il va s'autoproclamer et là tous les gouverneurs dans toutes les gouvernances vont chuter. On aura plus tous ces drapeaux tricolores qui nous gangrènent, qui nous font mal à la tête, qui n'ont aucune valeur auprès d'Allah, la seule valeur qu'ils ont c'est une valeur satanique », dit-il.

Puis il enchaîne en dénonçant la « fitna » engendrée par l'amour excessif et passionnel envers une nation, prenant en exemple les matchs de football durant la dernière CAN en Côte d'Ivoire. « Voyez tous ces drapeaux qu'on a dans les matchs […] C'est des drapeaux sataniques qui ne valent rien. Ceux qui les ont imposés, c'est simplement pour qu'on se déteste, qu'on ne s'aime pas, qu'on mette la haine dans nos cœurs », lance-t-il.

L'imam tunisien du Gard se défend d'avoir qualifié le drapeau français de « satanique »

Face au tollé suscité par ses propos et les risques qu'il encourt désormais en France, l'imam tunisien de la mosquée At-Tawba du Mont-Cotton à Bagnols-sur-Cèze a tenu à se défendre en donnant sa version des faits. Dans un entretien accordé le lundi 19 février à Midi Libre, Mahjoub Mahjoubi, a nié avoir qualifié le drapeau français de « satanique », non sans reconnaître avoir commis un « lapsus ».

« C'est une maladresse de langage. Un problème de formulation. C'est un propos qui a dépassé ma pensée. Je parlais d'une tout autre situation qui n'avait rien à voir avec la France ou le drapeau tricolore », a-t-il affirmé. « Dans toutes mes interventions, je me filme. Je serais fou et inconscient de venir insulter le drapeau français et de provoquer un tel buzz », poursuit-il.

Politique Non, Bardella ne va pas supprimer la double nationalité

Selon l'imam, la vidéo incriminée a été enregistrée lors de la CAN 2023 et s'adressait « aux communautés algériennes et marocaines, avec des gens qui brandissent des drapeaux tricolores ». « Ça nous clive. J'ai donc dit que ces drapeaux nous gangrènent alors qu'on a besoin de faire la paix », assure-t-il. Et de poursuivre : « en employant l'adjectif tricolore, j'ai pu faire croire que j'insultais le drapeau français. Je comprends que cela ait pu choquer. C'est un lapsus […] Je parlais du monde musulman et du football ».


Vous aimez cet article ? Partagez !