« Kouffar ! » Samara, 14 ans, harcelée et tabassée en France, car pas assez musulmane

Samara, une adolescente de 14 ans, a été violemment tabassée mardi dernier par un groupe d'individus à la sortie de son collège à Montpellier dans le sud de la France. La jeune fille, qui se maquillait et s'habillait à l'européenne, était harcelée régulièrement dans l'enceinte de l'établissement. Elle est traitée de « kouffar », car elle n'est pas assez musulmane aux yeux de certains collégiens.

C'est une affaire qui fait la Une des médias en France et a fait réagir les plus hautes autorités du pays. Cette collégienne âgée d'à peine 14 ans a été violemment tabassée le mardi 2 avril par 3 de ses camarades devant le collège Arthur Rimbaud de Montpellier (Hérault). La jeune fille a été plongée dans un coma artificiel avant de se réveiller 2 jours plus tard. Elle a pu témoigner et donner les noms de ses agresseurs ; 3 mineurs âgés de 14 à 15 ans. Ces derniers ont été interpellés et l'une d'entre elles a reconnu les faits ; elle a été placée en garde à vue.

C'est Hassiba, la mère de Samara, qui a révélé cette terrible affaire. Selon elle, la principale responsable de cette agression est une jeune fille de 14 ans. « C'est cette élève qui a fait l'appel à se retrouver devant le collège, avec le groupe de jeunes hommes qui attendait ma fille. Et à partir de là, ça a été un déferlement de coups. Ils l'ont bousillée », raconte la mère de la victime au micro d'Europe 1.

Faits-divers 27 harraga Algériens arrivent en Espagne à bord d'un bateau de pêche

 

Samara, victime de harcèlement au quotidien

Hassibla affirme que sa fille était victime de harcèlement au quotidien au sein du collège, évoquant l'hypothèse d'un conflit autour de la pratique de la religion. « Samara se maquille un peu. Et cette jeune fille (qui a agressé Samara, NDLR) est voilée. Toute la journée, elle la traitait de kouffar, qui veut dire mécréant en arabe. Ma fille, elle s'habille à l'européenne. Toute la journée, c'étaient des insultes, on la traitait de kahba, ça veut dire [prostituée] en arabe. Ce n'était plus vivable physiquement et psychologiquement », affirme Hassiba.

Invitée hier jeudi sur le plateau de Touche pas à mon poste (TPMP) sur la chaîne C8, la mère de Samara a lu un texte écrit sur son téléphone portable précisant que sa famille était « musulmane », fait « la prière 5 fois par jour » et est « pratiquante et pieuse ».L'invitée de Cyril Hanouna a tenu à « dénoncer » une « instrumentalisation » de l'affaire de sa fille par l'extrême droite. « Ce n'est pas la peine de nous utiliser pour salir notre religion », affirme-t-elle sans pour autant dévoiler l'origine du texte qu'elle a lu.


Vous aimez cet article ? Partagez !