Deux supportrices voilées violemment agressées au stade de Lyon

Deux jeunes femmes portant le voile ont été victimes, le 25 mai, d'une agression physique et verbale au Groupama Stadium de Lyon. C’était lors de la retransmission de la finale de la Coupe de France opposant l'Olympique Lyonnais au Paris Saint-Germain.

Selon le média 20 minutes, l’incident a été filmé par des témoins et a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, suscitant une vague d'indignation et de colère. Les vidéos diffusées en ligne montrent clairement l'agression : un homme frappe l'une des femmes au visage et tente d'arracher le voile de l'autre, tout en proférant des insultes racistes.

Selon un témoin, les victimes auraient ensuite cherché l'aide des agents de sécurité du stade, qui auraient minimisé l'incident dans un premier temps. Ce n'est qu'après l'intervention d'un second agent que l'agresseur a été évacué. L'une des victimes, une secrétaire de 24 ans résidant dans la métropole lyonnaise, a déposé plainte lundi matin. Dans sa déposition, elle mentionne les coups reçus au visage et sur les bras, ainsi que les insultes racistes proférées à son encontre.

Faits-divers Regroupement familial par bateau de harraga : Comment des parents algériens ont envoyé leur fille en Espagne

L'agression des deux supportrices largement condamnée

Face à cette agression, l'Olympique Lyonnais a rapidement condamné les actes de violence et exprimé son soutien aux victimes. Le club a également annoncé son intention de se porter partie civile dans le cadre de la plainte déposée par les jeunes femmes. « Ces comportements inacceptables et choquants n'ont aucune place à l'OL », a déclaré le club dans un communiqué. L'association « Her Game Too » en France, qui lutte contre le sexisme et les discriminations dans le monde du sport, a également apporté son soutien aux victimes et a appelé à une mobilisation collective pour éradiquer de tels comportements.

Il est important de souligner que ces violences survenues au stade de Lyon font écho à d'autres incidents qui ont eu lieu en marge de la finale, notamment des affrontements  à proximité d'Arras qui ont fait plusieurs blessés parmi les policiers et les supporters.


Vous aimez cet article ? Partagez !