Les prix du pétrole ont amorcé une nouvelle hausse. Ce mardi 2 juin, le cours du Brent (référence pour le pétrole algérien) frôle les 40 dollars. Tandis que la référence américaine WTI a passé la barre des 36 dollars. Des niveaux jamais atteints par l’or noir depuis le mois de mars dernier.

Les prix du pétrole s’approchent de la barre symbolique des 40 dollars. Ainsi, à la mi-journée de ce mardi (heure GMT), le baril du Brent de la mer du Nord pour livraison en août a augmenté de 2,84 % par rapport à la clôture de lundi pour atteindre 39,41 dollars. Il s’agit du prix le plus haut enregistré depuis le 6 mars dernier. Quant à la référence américaine le West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en juillet, elle a gagné 2,85 %, passant à 36,45 dollars. Il s'agit également du niveau le plus élevé depuis le mois de mars pour le WTI.

La raison principale de cette hausse des prix demeure la baisse de la production du pétrole, décidée par l’OPEP. Celle-ci a atteint durant le mois de mai son plus bas niveau depuis vingt ans. « L’OPEP a réalisé un démarrage en trombe en mai grâce à sa dernière baisse de production, réduisant l’offre de cinq millions de bpj par rapport à avril» , a indiqué Daniel Gerber, directeur général de Petro-Logistics.

L'Algérie propose d'avancer la prochaine réunion de l'OPEP+

Par ailleurs, l'agence Reuters a révélé que l'Algérie avait proposé, samedi dernier, d'avancer au 4 juin la prochaine réunion du cartel et de ses partenaires, l'OPEP+. « L’OPEP pourrait avancer sa réunion de juin à la demande de l’Algérie. La Russie, pilier de l’OPEP+, n’y verrait pas d’objection », a indiqué Neil Wilson, analyste de Markets.com. Au cours de cette réunion, il sera question de « discuter de la possibilité d’une prolongation des réductions de la production de brut », a précisé Naeem Aslam, d’Avatrade.

Le ministre de l'Energie Mohamed Arkab estime que l'avancement de ce rendez-vous, prévu les 9 et 10 juin, va permettre de « faciliter les nominations ». Il faut noter que l'Algérie occupe la présidence tournante de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Lire aussi : Sonatrach renforce sa position sur le marche européen