Le marché pétrolier a renoué cette semaine avec sa tendance baissière. En effet, les prix du pétrole ont chuté ce mardi 23 juin face aux craintes d'une deuxième vague de contamination au coronavirus. Le Brent a chuté de 10 cents (0,2%) pour atteindre 42,04 $ le baril, tandis que le brut américain, qui était à 39,72 $ le baril, a baissé de 11 cents, soit 0,3%.

Cette légère baisse amorce une nouvelle période d'incertitude à cause de l’inquiétude grandissante d’une augmentation record d'infections au coronavirus dans le monde. Une hausse qui affectera négativement la demande de carburant et anéantira, par conséquent, les efforts fournis par des pays producteurs pour faire baisser l'offre.

Cette situation présage un avenir peu prometteur pour le marché pétrolier, selon les analystes. Howie Lee, économiste à l’OCBC Bank de Singapour, affirme que "le marché est entré légèrement en arrière jusqu’en octobre. Il ressort de certaines de nos estimations qu’en novembre environ, le marché pourrait devenir très tendu". Il ajoute qu'“il est plus difficile pour le pétrole de remonter à ce stade, en particulier avec la préoccupation croissante concernant la contagion de la deuxième vague”.

La reprise économique reportée

Ces prévisions pessimistes ont eu un intact négatif aussi sur la production au Canada et aux États-Unis. Le nombre de plates-formes d’exploitation de pétrole et de gaz naturel est tombé à un niveau record la semaine dernière. Les espoirs d'une reprise économique, qui ont boosté au départ les prix du pétrole, semblent s'estomper. Une reprise qui n'aura pas lieu de sitôt, surtout que l’Organisation mondiale de la santé a signalé un rebond record d'infections à l'échelle mondiale ces derniers jours, avec une plus forte augmentation observée en Amérique du Nord et du Sud.

En Algérie, cette nouvelle crise compliquera davantage les plans du gouvernement en place qui rencontre déjà d’énormes difficultés pour relancer une économie en ruine.

Lire aussi : Les effets désastreux de la chute des prix du pétrole sur l’économie algérienne