La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a publié, samedi 5 septembre, son rapport annuel d’activités pour l’année 2019. Une année qui a été marquée par une importante baisse du chiffre d’affaires et des bénéfices par rapport à 2018.

En effet, le rapport de la Sonatrach dévoile une réduction significative de 18% du bénéfice net en 2019 par rapport à 2018. S’établissant ainsi à 338 milliards de dinars. Une baisse expliquée essentiellement par la chute des prix de pétrole qui a souvent un impact négatif sur la situation économique en Algérie. A ce propos, le rapport a révélé que le prix moyen annuel de la vente des hydrocarbures était de 64.50 dollars (soit une baisse de 9.5% par rapport à 2018).

Ainsi, le chiffre d’affaires de la société en 2019 a baissé de 12% par rapport à 2018. SIl s'est établi à 4 242 milliards de dinars. En outre, la fiscalité pétrolière versée au Trésor public a diminué de 5% durant l’exercice écoulé, s’établissant à 2 695 milliard de dinars. La valeur des ventes et produits en 2019, révèle le rapport, a atteint les 4 303 milliards de dinars, tandis qu’en 2018 elle a atteint les 4 881 milliards de dinars.

Par ailleurs, le rapport a dévoilé une augmentation des charges sociales et de la masse salariale de la société. Elles sont passées de 155 milliards de dinars en 2018 à 184 milliards de dinars en 2019. Ces chiffres annoncés de l’année 2019 font froid dans le dos, sachant que le prochain rapport de l’année 2020 pourrait être plus dévastateur et compliqué en raison de la pandémie du coronavirus et la chute vertigineuse des prix de pétrole.

Rappelons que durant ces derniers mois, la compagnie nationale a réduit ses dépenses de 50%. Une réduction décidée suite aux conséquences de la crise sanitaire mondiale liée à la pandémie du coronavirus. La société a également procédé à la révision de son plan d’investissement.

Lire aussi : Sonatrach au cœur d’une nouvelle polémique au Liban