Afin d’équilibrer son budget pour l’année 2020, l’Algérie a besoin que le prix du baril de pétrole remonte à plus de 150 dollars. C’est ce qu’a révélé le site spécialisé Oil Price, citant les projections du Fonds monétaire international (FMI).

Le FMI estime que le prix du baril de pétrole doit atteindre précisément 157,2 dollars pour que l’Algérie puisse équilibrer son budget pour l’année 2020. Ainsi, le prix d’équilibre du baril de pétrole de l’Algérie a été revu à la hausse suite à la crise économique et l’impact de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus.

Dans une précédente estimation, le FMI tablait sur un prix d’équilibre de 92,3 dollars en prévision de l'année en cours pour le pays. Pour l'année 2021, en revanche, le FMI annonce une baisse significative du prix d’équilibre.

Il faut savoir que le prix d’équilibre ne doit pas être confondu avec le prix de référence du baril de pétrole. Le prix d’équilibre est le prix moyen que doit atteindre le baril de pétrole sur une année pour permettre à un pays dépendant des hydrocarbures de réaliser l’équilibre de ses dépenses budgétaires.

Les chiffres du FMI en contraste avec les déclarations du ministre de l’Energie

Selon les données du FMI, le prix d’équilibre du baril de pétrole pour l’Algérie était de 104,6 dollars en 2019 et a augmenté à 157,2 dollars en 2020. Cependant, le ministre algérien de l’Energie, Abdelmadjid Attar, avait déclaré que le pays avait besoin d'un baril de pétrole à 60 dollars uniquement sur une période de deux ans, pour qu'il puisse équilibrer ses budgets.

Par ailleurs, le FMI a indiqué que le prix d’équilibre du baril de pétrole de l’Iran est estimé à 389,4 dollars. Il s'agit du plus élevé parmi les pays exportateurs de l'or noir. Tandis que celui de l’Arabie saoudite est estimé à 76,1 dollars, celui des Emirats arabes unis à 69,1 dollars, celui du Qatar à 39,9 dollars et, enfin, celui de Libye à 57,9 dollars.

Lire ausssi : Les prévisions alarmantes du FMI sur l’économie algérienne