Plusieurs élus et politiciens français ont appelé à naturaliser le jeune héros algérien qui a tenté d’arrêter l’auteur de l’attaque terroriste de Paris. L’homme qui a été pris au début, pour un suspect a été ensuite salué pour son acte de bravoure. Des politiciens de la gauche comme de la droite réclament la naturalisation de l’algérien âgé de 33 ans, indique le média Huffpost.  

Le ressortissant algérien est au centre des attentions depuis l’attaque terroriste au hachoir qui a fait deux blessés devant les anciens locaux de Charlie Hebdo vendredi 25 septembre.

Présenté au début par certains médias comme le “deuxième suspect” de l’attaque terroriste, le trentenaire a en réalité, eu un comportement héroïque. Youssef de son nom d’emprunt ne voulait pourtant qu’arrêter l’auteur de l’attaque et ne savait pas que son acte allait prendre une tournure défavorable. « Je voulais être un héros et je me suis retrouvé derrière les barreaux », a-t-il confié au journal français Le Monde, auquel il a raconté son histoire samedi 26 septembre.

« J’étais en train d’entrer dans ma voiture, quand j’ai entendu les cris d’une femme. Je regarde dans mon rétroviseur pour voir ce qui se passe, puis je sors de ma voiture et j’entends cette fois un homme qui crie : “Non, non, non !” A ce moment-là, je vois un mec suspect qui court en direction du métro Richard-Lenoir, je suis parti directement pour le suivre », se rappelle le jeune Algérien.

À lire aussi :  Des drones et de faux billets saisis au port de Béjaïa

Le comportement héroïque du jeune algérien lui a valu la reconnaissance de tout le monde. Certains estiment que le jeune homme doit obtenir la nationalité française, comme il l’avait déjà demandée selon les informations du Monde.

Des élus français appellent à le naturaliser

Plusieurs élus ont salué « l'acte de bravoure » de l'homme de 33 ans et appellent à le naturaliser. « Que chacun se pose la question: pourquoi à priori le récit de Youssef n’a pas été écouté, qu’il était ‘suspect’ avant que d’être. Maintenant il faut réparer, lui accorder la nationalité qu’il a demandée, et l’honorer comme on honore un civisme exemplaire », a écrit le sénateur socialiste David Assouline.

La députée LREM Anne-Christine Lang a salué un acte de bravoure. « Youssef mérite d’être naturalisé », a-t-elle tranché.

De son côté, le vice-président du Rassemblement national, Jordan Bardella s’est dit “favorable” à la naturalisation de Youssef, estimant qu’il mérite la « reconnaissance de la nation toute entière ». « Oui, je pense qu’il faudrait le naturaliser. Je pense qu’un acte héroïque, un acte de bravoure mérite la reconnaissance de l’État, mérite la reconnaissance de la nation entière, peu importe la nationalité, l’origine, la religion », a expliqué l’eurodéputé. Ajoutant: « je pense qu’on peut faire des exemples de temps en temps, de gens qui, quand ils arrivent en France font gage de reconnaissance, de mérite et parfois d’héroïsme. »