Alors que l'Algérie risque une deuxième vague du coronavirus, le marché noir des devises vit une situation de léthargie ces derniers jours à cause du flou qui entoure la question de la réouverture des frontières. En ce dernier jour du mois d'octobre, la monnaie unique européenne s’échange à 200 dinars pour un euro à l’achat et à 203 dinars à la vente. Le constat est le même concernant les autres devises étrangères.

Après avoir connu une baisse légère, les cours de l’euro se sont stabilisés. Ils sont toujours au-dessus de la barre symbolique des 200 dinars sur les marchés informels en Algérie, à l’instar du Square Port-Saïd (Alger).

Les autres devises étrangères demandées sur le marché parallèle sont restées stables en ce samedi 31 octobre. Le dollar américain, par exemple, s’échange à 170 dinars à l’achat et à 174 dinars à la vente. La livre sterling vaut 218 dinars à l’achat et 221 dinars à la vente. Tandis que le franc suisse s’échange à 182 dinars à l’achat et à 186 dinars à la vente. Enfin, le dollar canadien s’échange à 126 dinars à l’achat et à 130 dinars à la vente. Notons que les taux peuvent varier légèrement d’une région à une autre et selon la quantité de devises à échanger.

À lire aussi :  L'Algérie consomme une grande part de sa production énergétique

L’euro continue sa baisse face au dinar sur le marché officiel

Par ailleurs, la monnaie unique de l’UE a amorcé une nouvelle baisse dans le circuit officiel. Selon les chiffres de la Banque d’Algérie de mercredi 28 octobre, la monnaie unique de l’UE s’échange à 151,68 dinars à l’achat et à 151,73 dinars à la vente. Pour sa part, le dollar américain a enregistré une légère hausse face au dinar algérien. Il s’échange à 128,83 à l’achat et à 128,84 à la vente, selon la même institution financière.

Taux de change de l’euro face au dinar algérien sur le marché noir (31/10/2020)