Le marché noir des devises est retombé dans sa léthargie à cause du flou qui entoure la question de la réouverture des frontières. Ainsi, la monnaie unique européenne a connu un léger recul. L’euro s’échangeait à 196 dinars pour un euro à l’achat et à 199 dinars à la vente lundi 16 novembre. En revanche, sur le marché officiel, la monnaie européenne a connu une hausse. 

Face au dollar, le dinar s’est stabilisé. Un dollar s’échangeait à 170 dinars à l’achat et à 174 dinars à la vente. Le dollar canadien est également stable. Il s’échangeait à 126 dinars à l’achat et à 130 dinars à la vente. Quant à la livre sterling, elle demeure la monnaie la plus cotée sur le marché. Elle est échangée à 218 dinars à l’achat et à 221 dinars à la vente.

Concernant les monnaies du Maroc et de la Tunisie, leur valeur reste toujours plus élevée par rapport au dinar algérien, avec un dinar tunisien à 58 DZD à l’achat et 60 DZD à la vente, et un dirham marocain à 15 dinars à l’achat et 17 dinars à la vente, soit la même valeur depuis plusieurs semaines.

L’euro reprend sa tendance haussière sur le marché officiel

Dans le circuit officiel, l’euro est en hausse après une courte période d’accalmie. Selon les chiffres de la Banque d’Algérie, l’euro s’échangeait lundi à 152,31 dinars à l’achat et à 152,37 dinars à la vente. Concernant le dollar, il est en légère baisse avec un taux de change de 128,48 dinars à l’achat et 128,49 dinars à la vente.

À lire aussi :  Economie mondiale : Le FMI passe du pessimisme à l'optimisme pour 2023

La valeur des monnaies marocaine et tunisienne, quant à elle, est toujours élevée avec un dirham marocain à 14,05 dinars à l’achat et à la vente, et un dinar tunisien coté à 46,48 DZD à l’achat et 46,94 DZD à la vente. Il faut signaler que ces taux ne sont valables que pour les transactions officielles de la Banque d’Algérie. Ils répondent à la volonté politique de déprécier la valeur du dinar, afin de juguler le déficit budgétaire de l’Etat.