Le prix du pétrole a repris avec sa tendance haussière après quelques jours de baisse. Ce mardi 19 janvier, les cours du Brent (référence pour le pétrole algérien) sont cotés à 54,95 dollars. Les prix de l'or noir ont bénéficié de plusieurs facteurs optimistes quant à une reprise de la croissance économique mondiale.

Ainsi, cette hausse est principalement due à l'espoir d'une reprise économique mondiale devant les craintes d'une autre vague de reconfinement. Les investisseurs sont optimistes quant à une reprise économique après les chiffres de croissance annoncés par la Chine. Le plus grand pays consommateur de pétrole brut a atteint 3 % de croissance. La Chine est ainsi la seule grande économie qui n'a pas connu de récession en 2020.

L'économie mondiale est également boostée par l'investiture de Joe Biden, nouveau président américain qui a promis des aides pour relancer l'économie de son pays. Les nouveau président des  États-Unis va annoncer une batterie de mesures de 1.9 trillion de dollars en faveur des entreprises et des ménages en Amérique.

Réduction de la production de l'Arabie saoudite

Les prix du pétrole ont aussi été positivement impactés par la décision de l’Arabie saoudite de réduire sa production d’un million de barils en février et mars, à l’issue d’une réunion de l’alliance OPEP+. Cette décision a  boosté le marché au moment où les experts prévoient un recul de 1.1 million de barils des stocks mondiaux.

À lire aussi :  Visite du président français Emmanuel Macron en Algérie : au-delà du devoir de mémoire et du gaz (contribution)

Il faut ajouter que le lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19 a eu un effet non négligeable sur la demande de pétrole. Ce vaccin est aussi une lueur pour l’économie mondiale qui traverse une de ses périodes les plus sombres. Il annonce d’ailleurs un début de reprise économique après presque une année de stagnation.

Lire aussi : Le prix du pétrole à son plus haut niveau depuis fin février