Après une remontée relative, le dinar algérien a repris avec sa tendance baissière face aux principales devises. La monnaie nationale a encore perdu de sa valeur ce mardi 27 avril,  notamment devant l'euro et le dollar. L'euro a dépassé le seuil des 160 dinars et le dollar celui des 133 dinars sur le marché officiel. 

Ainsi, la dépréciation du dinar continue sur le marché officiel. Selon les derniers chiffres de la Banque d’Algérie, l’euro s’échange à 161,12 dinars à l’achat et à 161,16 dinars à la vente. Il s’agit là d’un taux qui s'approche du record historique pour l’euro face à la monnaie nationale. Le dollar américain, qui a franchi la barre des 130 dinars depuis quelques jours, poursuit également sa tendance haussière. Il est échangé à 133.53 dinars à l'achat et 133.55 à la vente. La valeur du dirham marocain reste également élevée. Un dirham est échangé à 15 DA à l’achat et à la vente, alors que le dinar tunisien s’échange à 48,55 DZD à l’achat et 49,04 DZD à la vente.

Cette dévaluation du dinar devant les principales devises s’explique par un contexte de marasme économique et de crise multidimensionnelle. L’Algérie traverse des difficultés économiques énormes. Le pays a vu ses recettes pétrolières chuter de façon vertigineuse et son économie paralysée par la pandémie.

Il faut noter que la valeur du dinar sur le marché officiel n’obéit pas à la logique économique. Elle répond à des décisions politiques loin des réalités du terrain. Cette dévaluation est l’une des solutions qui se présentent au gouvernement pour faire face au déficit budgétaire qui se creuse de jour en jour.

La traversée du désert du dinar algérien

Les spécialistes perçoivent cette décision comme une action désespérée des autorités pour rétablir le déficit du commerce extérieur algérien après l’effondrement des revenus des exportations des hydrocarbures. Toutefois, la mesure aura comme conséquence inévitable la dégringolade du pouvoir d’achat des Algériens.

Il faut dire que la chute du dinar a commencé depuis plus d'une année. La monnaie nationale a perdu environ 20% de sa valeur devant l'euro et presque 10 % par rapport au dollar. Cette dépréciation devra encore s'accélérer, étant donné que le déficit budgétaire ne fait que se creuser en Algérie.

Lire aussi :  Vers une chute vertigineuse du dinar algérien face à l’euro au marché noir ?

https://www.youtube.com/watch?v=EosG5rz67BY