Attaque islamophobe : Quatre membres d'une même famille ont été tués dimanche 6 juin peu avant 21 heures (lundi 7 juin à 1 heure à Alger) dans une attaque islamophobe, dans la ville de London, en Ontario (Canada). Un individu à bord d'une voiture a violemment foncé sur cette famille qui se tenait sur un trottoir, en attendant de traverser un carrefour.

Selon les autorités canadiennes et la police de London, il s'agit d'un acte islamophobe. « Il y a des preuves qu’il s’agissait d’un acte prémédité et planifié, motivé par la haine. Nous croyons que les victimes ont été ciblées parce qu’elles étaient musulmanes », a indiqué Paul Waight, un enquêteur de la police locale. Surtout qu'il n'y a aucun lien entre le jeune auteur de la tuerie et ceux qui ont été tués dans cette attaque islamophobe.

Des musulmans tués dans une attaque islamophobe

C'est l'avis du ministre de la Sécurité publique Bill Blair qui pense qu'il « s’agit d’un événement qui doit être décrit comme un horrible acte d’islamophobie ». Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a également réagi dans un tweet. « Aux proches des personnes terrorisées par l’acte de haine d’hier (dimanche), on est là pour vous. L’islamophobie n’a sa place dans aucune de nos communautés. Cette haine est insidieuse et méprisable – et elle doit cesser », a précisé Justin Trudeau qui s'est dit « horrifié » par l'attaque à la voiture de dimanche soir.

En fait, la famille victime de l'attaque islamophobe attendait pour traverser un carrefour. Elle était composée de 5 personnes. Une femme de 74 ans, un homme de 46 ans, une femme de 44 ans, une adolescente de 15 et un garçon de 9 ans qui représentaient trois générations d'une même famille. Ils attendaient pour traverser lorsqu’une voiture (pick-up noir) est montée « sur le trottoir et les a percutés", a précisé la police de London.

 

Les noms des victimes n'ont pas été révélés, ni par la police, ni par les autorités locales de London. Mais il parait qu'elles sont originaires du Pakistan. Seul le petit garçon a survécu à l'attaque du forcené, mais il a été hospitalisé dans un état grave, selon les mêmes sources.

De son côté, l'auteur de cette attaque, considérée par la police comme « préméditée », a pris la fuite après son forfait. Le jeune homme de 20 ans, du nom de Nathaniel Veltman, sera tout de même arrêté à 7 kilomètres du lieu de l'attaque. Il a été inculpé de 4 meurtres avec préméditation et d'une tentative de meurtre. Il répondra éventuellement à l'accusation de terrorisme.