Bonne nouvelle pour les travailleurs en France, toutes activités et tous secteurs confondus. À partir du 1er octobre prochain, le revenu minimum (Smic) connaitra une revalorisation. C’est ce qui a été décidé ce mercredi 15 septembre par le Conseil des ministres.

C'est officiel : le Smic va augmenter en France à partir du 1er octobre prochain. « Je le confirme », a indiqué Gabriel Attal porte-parole du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres, tenu ce mercredi 15 septembre à l’Elysée.

« Il y a eu une inflation très forte cet été (...), c'est aussi la conséquence d'une reprise très forte (...). Il y a donc vous le savez des règles qui s'appliquent (...). La ministre du Travail va réunir en fin de journée le Groupe d'experts sur le SMIC. Elle aura l'occasion de communiquer à l'issue [de cette réunion] », affirme Gabriel Attal.

Actuellement le Smic est de 1 554,58 euros brut par mois

En effet, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a fait savoir qu'elle réunirait pour avis ce mercredi 15 septembre à 18 h 30 le groupe d'experts indépendants chargé d'éclairer le gouvernement en amont des revalorisations légales intervenant chaque 1er janvier.

Le Smic devrait augmenter de 35 euros brut par mois à partir du 1er octobre

Actuellement de 1 554,58 euros brut par mois, le Smic sera porté à environ 1 589 euros, le Smic horaire brut devant passer de 10,25 à 10,48 euros. Le Smic va connaître une augmentation automatique de 35 euros brut par mois au 1er octobre, selon les chiffres publiés ce mercredi 15 septembre par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques).

À lire aussi :  Via le Maroc ou via l'Algérie ? Les enjeux du gazoduc reliant le Nigéria à l'Europe (contribution)

« Cette hausse de l’inflation résulte notamment du rebond des prix des produits manufacturés (+1,1 % après -1,1 %) », de ceux de l’énergie, de l’alimentation et des services, explique l’Institut national de la statistique, qui confirme par ailleurs une accélération de 1,9 % de l’inflation en août sur un an.

« L’indice des prix à la consommation hors tabac des ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie […] est en hausse de 2,2 % » par rapport à novembre 2020, mois de référence lors de la dernière revalorisation du Smic au 1er janvier dernier, ajoute par ailleurs l’Insee.