Alors que la Libye n’est pas encore sortie complètement de sa guerre interne, voilà que ses nouveaux dirigeants mettent le cap sur la reconstruction de ce pays du Maghreb, laminé par plusieurs années d’une guerre fratricide au lendemain de la chute du régime de Mouammar Kadhafi. Et pour concrétiser ce projet faramineux, le gouvernement libyen a signé un contrat de plusieurs milliards de dollars avec son homologue égyptien.  

En effet, la Libye et l’Égypte ont signé, le 16 septembre 2021, une panoplie d’accords de coopération en marge de la Haute-commission conjointe libyo-égyptienne qui s’est tenue au Caire.

Les accords et protocoles d’accord ont été signés, citent les médias égyptiens, en présence du chef du gouvernement libyen de transition Abdel Hamid Dbeibah, en visite officielle au Caire, et son homologue égyptien Moustafa Madbouli.

14 accords de coopération d’une valeur de 4,24 milliards de dollars signés entre la Libye et l’Égypte

D’une valeur préliminaire de 4,24 milliards de dollars, ces accords de coopération au nombre de 14 concernent divers domaines, dont l’agriculture, l’industrie, le commerce, le transport et la sécurité.

Dans le cadre de ce protocole, le ministre libyen du Travail, Ali Al-Abed Al-Reda, a annoncé samedi 18 septembre qu’un million de travailleurs égyptiens commenceront à affluer dans son pays début octobre prochain.

« Nous avons signé des contrats avec l’Égypte d’une valeur de 19 milliards de dinars libyens (4,24 milliards de dollars) », a déclaré Al-Abed Al-Reda à l’agence turque Andalou sans donner de plus amples détails sur ces projets.

1 million de travailleurs égyptiens attendus en octobre prochain en Libye

« Ces projets nécessitent un million de travailleurs égyptiens pour les mettre en œuvre, et ils commenceront à entrer en Libye début octobre », ajoute le ministre libyen.

Ces derniers mois, les relations entre Tripoli et Le Caire se sont développées, après la visite du Premier ministre égyptien Moustafa Madbouli en Libye le 20 avril. À plus d’une occasion, l’Égypte a exprimé son soutien à l’actuel gouvernement d’unité nationale en Libye.

Pour de nombreux observateurs, une sortie de crise se profile en Libye depuis que le gouvernement d’unité nationale et le nouveau Conseil Présidentiel ont pris leurs fonctions le 16 mars 2021, pour conduire le pays à des élections législatives et présidentielles prévues le 24 décembre prochain.