Le chef de l'État, Abdelmadjid Tebboune a refusé de répondre aux appels d'Emmanuel Macron, le président français qui a tenté de le contacter afin de l'inviter à la conférence sur la Libye prévue vendredi prochain à Paris. C'est ce qu'a rapporté la journal français La Tribune, ce mercredi 10 novembre 2021.

Les relations entre l'Algérie et la France se sont considérablement détériorées ces quelques dernières semaines. Cette crise diplomatique entre les deux pays fut un effet direct des propos du le président français Emmanuel Macron, tenus le 30 septembre dernier. Des propos jugés « offensants » par l'État algérien. Le mardi 9 novembre, les autorités françaises ont tenté de calmer le jeu. Dans un briefing de presse consacré à la conférence sur la Libye organisée vendredi à Paris, l'Élysée a affirmé qu'Emmanuel Macron « regrette ces malentendus ».

Tebboune participera-t-il à la réunion sur la Libye ce vendredi ?

« Le président Emmanuel Macron a le plus grand respect pour la nation algérienne, pour son histoire et pour la souveraineté de l'Algérie », a souligné la présidence française. Le chef de l'État français souhaite aujourd'hui bâtir des relations bilatérales « au bénéfice des populations algérienne et française, mais également pour répondre aux grands défis régionaux, à commencer par la Libye », ajoute la même source.

Emmanuel Macron aura fait mieux pour dépasser cet épisode de froid entre les deux pays. Selon le journal français La Tribune, le locataire de l'Elysée aurait tenté de joindre le chef de l'État algérien au téléphone afin de l'inviter à la réunion sur la Libye qui se tiendra ce vendredi à Paris, mais en vain. Abdelmadjid Tebboune n'a pas jugé utile de lui répondre, indique la même source. Celle-ci affirme qu'un courrier a été envoyé à Alger par les canaux diplomatiques, l'invitant à cette rencontre. Une question s'impose cependant : Tebboune se rendre-t-il à Paris pour participer à cette réunion ?