Le Maroc et Israël ont annoncé le rétablissement de leurs relations en décembre 2020, donnant naissance à des accords bilatéraux dans de nombreux domaines, comme l'atteste la visite du ministre israélien de la Défense au Maroc les 24 et 25 novembre prochains.

Le Maroc et Israël ne cessent en effet d'intensifier leur coopération et l'échange de visites de délégations officielles. Des visites qui aboutissent à la signature des accords dans plusieurs domaines. En août dernier, soit 7 mois après la normalisation des relations entre Rabat et Tel-Aviv, le ministre israélien des Affaires étrangères s’est rendu au Maroc pour une première visite, qualifiée d’historique.

Une visité qui confirme l'intention des deux pays à donner un nouveau souffle à leur coopération dans tous les domaines, dont celui très sensible de la Défense. Et c'est dans ce cadre que le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz , se rendra à Rabat, les 24 et 25 novembre pour. Il s'agira de la première visite d'un ministre israélien de la Défense au Maroc.

Le Maroc et Israël intensifient leur coopération dans le domaine de la Défense

Lors de son voyage, Benny Gantz signera avec Abdellatif Loudiyi, le ministre délégué chargé de l'administration de la Défense nationale au Maroc, plusieurs accords dans le domaine de la Défense. Selon des médias israéliens et marocains, ces accords concernent notamment l’investissement le secteur militaire. Selon le site marocain Hesspress, cette coopération a pour but de « développer une industrie nationale de production de drones censés renforcer la puissance aérienne du Maroc ». Il sera également question de la vente au Maroc de la célèbre arme israélienne de Rafael Advanced Defense Systems, le système antiaérien « Dôme de fer ».

À lire aussi :  L'ambassadrice des USA « répond » aux sénateurs qui réclament des sanctions contre l'Algérie

Une base militaire aérienne commune en construction près de Melilla

La collaboration dans le domaine militaire ne s'arrête pas au volet investissement, puisque les deux pays prévoient également d’étendre leur coopération à un projet de défense commun. En effet, le site EL Español a rapporté, le 16 novembre, que le Maroc et Israël sont déjà sur le projet de construire une base militaire commune près de Melilla, une enclave espagnole au Nord du Maroc.

Selon la même source, l'une des zones dans lesquelles cette base aérienne militaire commune est en cours d'installation est la ville désertique d'Afsó, près de l'aéroport de Monte Arruit, au sud de la ville autonome de Melillia (et à 62 km de la frontière avec l'Algérie).

Ce projet d’une base militaire envisagé entre le Maroc et Israël « dépasse les accords d’Abraham que le Maroc a également signés avec les États-Unis en octobre 2020 », indique à ce propos une source des renseignements étrangers, consultée par le média espagnol.

Afsò, Maroc

La ville désertique d'Afsó, près de l'aéroport de Monte Arruit, au sud de la ville autonome de Melillia.