Le candidat Éric Zemmour a dévoilé son programme pour la présidentielle d’avril prochain en détaillant notamment le volet relatif à l’immigration. Un sujet qui tient à cœur au candidat de l’extrême droite qui fait de « l’immigration zéro » en France son cheval de bataille.

Retenu officiellement par le Conseil constitutionnel dans la liste des candidats au prochain scrutin présidentiel, Éric Zemmour, a dévoilé, vendredi 11 mars dans les colonnes du Figaro, son programme électoral chiffré à 60 milliards d’euros par an, en détaillant l’ensemble des questions qu’il compte soumettre aux Français. Parmi ces questions, figure notamment celle de l’immigration.

Affichant ouvertement son opposition à tout ce qui a une relation avec les étrangers, notamment les Africains et les Maghrébins, le candidat Éric Zemmour, qui promet « l’immigration zéro » a dévoilé les mesures qu’il compte appliquer dans le cas de son accession au palais de l’Élysée. Eric Zemmour veut surtout « limiter les entrées des étrangers » en France et « accélérer leur reconduite  à la frontière ».

Eric Zemmour veut instaurer une caution de 10 000 euros pour tout demandeur de visa

Dans le chapitre consacré à l’immigration, Éric Zemmour a promis de « stopper les flux migratoires » en reprenant les idées qu’il ne cessait de défendre depuis plusieurs mois. Il s’agit essentiellement de « mettre fin au regroupement familial », « limiter le droit d’asile à une poignée d’individus par an », et « mieux sélectionner les étudiants étrangers » qui veulent suivre leurs cursus en France.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

Éric Zemmour, qui veut rendre « obligatoire » le dépôt des demandes d’asile au niveau des consulats de France à l’étranger, a mentionné également dans son programme qu’il veut instaurer une caution obligatoire de 10 000 € pour certains demandeurs de visas français. La caution s’appliquerait aux demandeurs venant de pays « dont sont majoritairement issus les immigrés clandestins », précise le programme du candidat.

Une décision qui vise essentiellement les immigrés en provenance des pays maghrébins, Algérie, Tunisie et Maroc, qui constituent le plus important flux migratoire en France, selon les chiffres officiels. Si cette caution de 10 000 euros venait à être appliquée pour les Algériens, rares seront ceux qui pourront se permettre d’obtenir un visa en France, au vu de la somme exigée par le candidat Éric Zemmour.

Il faut dire que cette annonce n’a pas surpris les observateurs, pour la simple raison que le candidat de l’extrême droite a déjà annoncé la couleur en matière d’immigration, en promettant de mettre fin au « droit du sol », « durcir drastiquement les conditions de naturalisation » et « interdire la régularisation de tout étranger entré illégalement » sur le territoire français.

Eric Zemmour veut aussi mettre fin aux aides sociales pour les étrangers en France

Eric Zemmour qui a aussi promis de « renvoyer tous les étrangers clandestins » présents en France veut aussi « supprimer les aides sociales aux étrangers extra-européens » à l’instar des allocations familiales. Il dit aussi vouloir « supprimer l’Aide Médicale de l’État » pour les ressortissants étrangers en dehors de l’Union européenne. Des mesures qui visent directement les migrants en provenance de l’Afrique et des pays de l’Asie.