Beaucoup se posent la question de savoir combien d'argent en devises un voyageur a le droit de transporter en entrant ou en sortant de l'Algérie. Ce genre de questions pullulent sur les réseaux sociaux, et le moins que l'on puisse dire, c'est que les réponses se font rares et qu'elles ne sont pas toujours correctes.

ObservAlgérie a jugé utile de clarifier les choses pour que les Algériens en général et les membres de la diaspora en particulier soient informés le plus simplement possible. Surtout que cette question diffère d'une personne à une autre, selon qu'elle soit résidente ou non en Algérie.

Sommes qu'on peut transporter en entrant en Algérie

Quelle est la somme qu'on peut transporter en entrant en Algérie sans déclaration douanière ?

Pour les résidents en Algérie

Quand on voyage de l'étranger vers l'Algérie, le passager a le droit de transporter une somme inférieure à 1000 euros, sans obligation de déclaration. En fait, la réglementation en vigueur ne fait pas de différence entre la somme à faire sortir et celle à faire entrer, en matière d'obligation de déclaration. En d'autres termes, si l'on quitte l'Algérie ou on y entre, on a le droit de transporter jusqu'à 999 euros sans que l'on soit obligé de déclarer la somme aux douaniers exerçant dans les aéroports ou dans les ports.

Pour les non-résidents en Algérie

Il faut préciser cependant que pour les étrangers, les Douanes algériennes autorisent une somme plus importante que les 999 euros autorisés aux Algériens. En effet, les textes réglementaires autorisent les voyageurs étrangers à venir en Algérie avec une somme inférieure à 5000 euros, sans qu'ils ne soient obligés de déclarer la somme aux Douanes.

Quelle est la somme qu'on peut transporter en entrant en Algérie avec déclaration douanière ?

Pour les résidents en Algérie

Il importe de relever que quand il entre en Algérie, le voyageur résident a le droit de transporter toute somme en devises sans limitation de montant. Mais il doit impérativement déclarer la somme transportée si elle est égale ou supérieure à 1000 euros. La Direction générale des Douanes considère comme une fraude la détention d'une somme égale ou supérieure à 1000 euros sans la déclarer en entrant sur le territoire algérien.

Pour les non-résidents en Algérie

Pour les étrangers, la réglementation exige des voyageurs de déclarer toute somme égale ou supérieure à 5000 euros.

Sommes qu'on peut transporter en sortant de l'Algérie

Quelle somme peut-on transporter en sortant de l'Algérie sans déclaration douanière ?

Pour les résidents en Algérie

Le voyageur qui quitte l'Algérie peut voyager avec moins de 1000 euros dans la poche, sans qu'il ne soit obligé de déclarer cette somme à la douane, au niveau de l'aéroport ou du port. Et ce, conformément à différents articles de loi, à l'instar de ceux contenus dans le Code des douanes, la Loi de finances 2016 ainsi qu'un décret exécutif datant de 2012.

Pour les non-résidents en Algérie

Pour les étrangers entrés sur le territoire national, ils peuvent transporter avec eux, sans déclaration douanière, une somme inférieure à 5000 euros.

Quelle somme peut-on transporter en sortant de l'Algérie avec déclaration douanière ?

Pour les résidents en Algérie

Il faut préciser cependant que le voyageur peut quitter le territoire avec une somme égale ou supérieure à 1000 euros, à condition qu'il réponde à certains critères. Selon la Direction générale des Douanes (DGD), « il est autorisé à faire sortir tout montant en billet de banque étranger ou en chèque de voyage », mais avec des conditions.

Si le montant est supérieur ou égal à 1000 euros ou leur équivalent en d’autres devises, le voyageur devra déclarer obligatoirement la somme en remplissant au préalable le formulaire de la DGD[1][PDF] Déclaration de devises et objets de valeur, Direction générale des Douanes. Les Douanes précisent que si le montant à faire sortir est inférieur ou égal à 7500 euros, le voyageur devra présenter une attestation bancaire prouvant que la somme a été retirée d'un compte en devises en Algérie. Mais pour les sommes supérieures à 7500 euros, le voyageur devra obtenir une autorisation de la Banque d'Algérie.

Pour les non-résidents en Algérie

Les étrangers, la législation est toute autre. Ils n'ont pas de limite en matière de montants à transporter en entrant en Algérie avec déclaration douanière, mais ils doivent répondre à certaines conditions quand il s'agit de quitter le territoire algérien. Ils devront présenter au service des Douanes la déclaration des devises faite à l'arrivée. Ensuite en quittant le territoire, ils devront aussi déclarer le reste des devises détenues et le bulletin de change attestant le change auprès d'une banque ou d'un intervenant agréé dans les opérations de change. En d'autres termes, ils doivent déclarer le reste de la somme importée et la preuve que l'opération de change n'a pas eu lieu au marché parallèle.

Que risque le voyageur qui ne déclare pas une somme conformément à la réglementation ?

La Direction générale des douanes n'a pas manqué de faire savoir ce que risque un voyageur qui ne déclare pas les sommes transportées ou qui déclare de fausses sommes. Dans ce cas, il encourt une peine d'emprisonnement allant de 2 à 7 années, ainsi qu'une amende égale au double de la somme, objet de l'infraction. Aussi, le fautif risque également la confiscation du corps du délit et des moyens utilisés pour la fraude.

References

References
1 [PDF] Déclaration de devises et objets de valeur, Direction générale des Douanes