La compagnie Air Algérie est au cœur d’un nouveau scandale. Un de ses employés a été arrêté, samedi 4 juin, par la police britannique à l’aéroport de Heathrow à Londres dans une affaire de transport d’objets de valeur non déclarés.

C’est une affaire qui risque de ternir encore davantage l’image de la compagnie Air Algérie. Quelques heures après le scandale des deux jeunes harraga retrouvés morts dans le train d’atterrissage d’un avion d’Air Algérie, à l’aéroport d’Alger, une autre affaire impliquant un steward de la compagnie est révélée à l’étranger.

Samedi 4 juin 2022, un steward d’Air Algérie a été arrêté par la police britannique à l’aéroport de « Heathrow » à Londres, a révélé le journal arabophone El Khabar, citant une source au sein de l’Établissement de gestion des services aéroportuaires d’Alger. Répondant au nom de Rabah L., cet employé a été appréhendé par les policiers à l’atterrissage de l’avion d’Air Algérie à l’aéroport de Londres, précise la même source.

Le steward d’Air Algérie serait impliqué dans un réseau de vols de téléphones en France

L’arrestation de ce steward d’Air Algérie intervient dans le cadre d’une enquête sécuritaire de 48 heures, précise la même source. Bien que le motif de cette interpellation ne soit pas précisé, la même source évoque une éventuelle implication de ce steward dans une affaire de transport d’objets de valeur non déclarés. Il s’agit de téléphones portables et d’autres objets volés en France, selon la source citée par El Khabar.

Cette affaire rappelle celle qui avait éclaté en octobre 2021, et dans laquelle quatre stewards d’Air Algérie étaient visés par un mandat d'arrêt international lancé contre eux par les autorités françaises. Les quatre stewards étaient soupçonnés d'appartenance à un réseau de recel et de trafic de téléphones portables démantelé à Rennes en France.