Un ressortissant algérien a été jugé, mardi 19 juillet, pour avoir lancé, lui et un Tunisien, de la viande dans la cour d'une prison en France. Plus précisément de la maison d’arrêt de Coulaines, près du Mans (Sarthe), selon un récit du quotidien régional Ouest-France. Le délit a été commis dans la nuit du 15 au 16 juillet et 3 hommes en tout ont été jugés en comparution immédiate au tribunal du Mans.

C'est insolite. Trois personnes, dont un Algérien et un Tunisien, ont comparu devant le tribunal du Mans, dans le Grand Ouest français, pour avoir lancé de la viande dans la cour d'une prison. Le troisième prévenu, originaire de la Moselle (Grand Est), n'est autre que le conducteur qui a conduit les auteurs du délit depuis La Roche-sur-Yon, en Vendée, à environ 230 kilomètres au sud-ouest du Mans.

L'Algérien et le Tunisien ont été pris en flagrant délit quand ils lançaient leurs colis vers l'intérieur du pénitencier et ils ne pouvaient pas échapper à la justice. Ces colis contenaient des merguez et du poulet. Selon Ouest-France, la police y a aussi trouvé des téléphones et quelques grammes de cannabis. Âgés de 19 et 40 ans, ils jouaient le rôle de transporteurs au profit de leur dealer.

À lire aussi :  L'ancien DG de l'aéroport d'Alger à nouveau devant la justice

« Notre dealer de La Roche-sur-Yon (Vendée) nous a proposé de lancer ces colis pour 80 €. Il a dit que c’était de la viande pour l’Aïd, alors, on a pris la route jusqu’au Mans », a fait savoir le prévenu algérien lors de son audition, précisant qu'il n'était pas au courant du contenu des colis. Son acolyte tunisien et celui de Thionville, en Moselle, ont soutenu la même chose.