L'économie de la zone euro va mal. Le continent traverse une crise sans précédent. La monnaie unique est durement impactée par cette situation. L'euro connait des chutes record et tourne au tour de 1 dollar. En effet, après sa chute, mardi 13 septembre, de 1.5 %, cette monnaie a rebondi mais reste toujours inférieure au dollar. Ce jeudi 15 septembre, un euro vaut 0,99 dollar. L'euro recule également devant le dinar algérien. Il s'échange à 140,24 à l'achat et 140,31 à la vente, selon les chiffres de la Banque d'Algérie. 

Ainsi, les investisseurs se tournent vers le dollar. Ils placent leurs capitaux sur les marchés qui rapportent le plus, en l’occurrence aux Etats-Unis. Ce recul de l'euro impacte l'économie algérienne. Il a des conséquences certaines étant donné que le pays commerce également dans cette devise. En effet, la chute de la valeur de l'euro arrange grandement l'Algérie et son économie.

Pour comprendre les conséquences de la chute de l'euro sur l'économie algérienne, il faut rappeler qu'une bonne partie des importations du pays se fait à partir des pays de l'Union européenne (UE). Avec une monnaie européenne faible, ces importations coûtent moins cher. Cela influence l'inflation en Algérie et contribue à la ralentir. D'ailleurs, parmi les leviers utilisés par les autorités algériennes, l'appréciation du dinar est la plus efficace pour faire face à l'inflation galopante. Ces dernières semaines, le dinar a été réévalué à la hausse dans un contexte favorable à l'Algérie avec la hausse des prix des hydrocarbures.

Donc, la chute de la monnaie européenne est une aubaine pour l'Algérie. Concrètement, avec un taux de change moins élevé, les produits importés en euro vont coûter moins cher. D'un autre côté, la hausse du dollar devant la monnaie unique est également favorable à l'Algérie. Le pays exporte ses hydrocarbures (principales ressources de l'Algérie en devises) en dollar. Avec un dollar fort, les recettes algériennes sont beaucoup plus importantes.

En conclusion, la crise économique mondiale impacte l'Algérie. L'inflation a atteint des niveaux très hauts. Cependant, les changements des taux de change sur les marchés financiers mondiaux arrangent les affaires du pays et contribuent à adoucir cette inflation qui touche directement les ménages.