La Banque d'Algérie a émis deux nouveaux billets de 2000 dinars, ainsi qu'une nouvelle pièce de monnaie de 50 dinars, à l'occasion du 60e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie et de la tenue, à Alger, du 31e Sommet de la Ligue arabe. Les nouveaux billets qui sont mis en circulation depuis ce mercredi 2 novembre sont marqués par une nouveauté : l'introduction de l'anglais aux côtés de l'arabe. Cela veut-il dire que l'Algérie a décidé de retirer le français de ses billets de banque ?

C'est une première. La Banque d'Algérie émet un billet contenant une mention en anglais. Les deux nouveaux billets de 2000 dinars mis en circulation depuis ce mercredi 2 novembre contiennent une mention en anglais « two thousand dinars (fr. deux mille dinars) ». Une mention introduite pour la première fois dans un billet de banque algérien à côté, bien entendu, de la langue arabe qui a toujours été portée sur les billets de banque et les pièces de monnaie en Algérie.

La divulgation de ces deux nouvelles coupures de 2000 dinars a été suivie d'une polémique dans certains médias et sur les réseaux sociaux en Algérie et aussi à l'étranger. Pour de nombreux médias et internautes, en introduisant l'anglais dans ses billets de banques, l'Algérie a décidé de se passer du français. C'est le cas de l'agence de presse officielle turque Anadolu Agency qui a publié un article dans ce sens intitulé « l'anglais remplace le français sur le nouveau billet de 2000 dinars »[1][Archive] L'anglais remplace le français sur le nouveau billet de 2000 dinars, Anadolu Agency.

Le français absent des billets de banque algériens depuis 1977

Dans une dépêche publiée ce mercredi 2 novembre, l'agence AA a rapporté que « depuis l'indépendance de l'Algérie en 1962, la Banque d'Algérie mettra en circulation ce billet contenant une mention en anglais qui remplace le français ». Ainsi, au lieu de « deux mille dinars » qu'on retrouverait sur les anciens billets, le nouveau billet contient une mention en anglais « two thousand dinars », écrit l'agence turque en illustrant son article du nouveau billet de 2000 DZD.

Si ce qu'écrit l'agence AA concernant l'introduction pour la première fois de l'anglais dans un billet de banque algérien est vrai, ce n'est pas le cas du remplacement du français. En effet, depuis la « troisième série » de billets de la Banque d'Algérie, tirée en 1977, la langue française n'a plus figuré sur la monnaie du pays. Que ce soit sur les billets de banque ou les pièces de monnaie. Seule la langue arabe a figuré sur la monnaie algérienne sans aucune autre langue étrangère. Les billets de 2000 dinars, introduits en 2011, n'ont donc jamais porté de marque autre qu'en langue arabe.

C'est pour dire que l'introduction de l'anglais dans les deux nouveaux billets de 2000 dinars est une première dans l'histoire de la Banque d'Algérie. C'est d'ailleurs pour cette raison que plusieurs hommes politiques français ont sauté sur l'occasion pour créer la polémique. C'est le cas de Jean-Luc Mélenchon qui se dit « triste » que l'Algérie n'ait pas fait le choix du français pour son nouveau billet de banque, non sans imputer la raison au chef de l'État français Emmanuel Macron et sa Première ministre Elisabeth Borne, qui étaient récemment en visite officielle en Algérie. « Ceci est un billet algérien. La langue commune ne l'est plus. Tristesse. Macron Borne ont échoué en tout et pour tout », écrit l'ancien candidat à l'Élysée dans un tweet.

Tweet du 2022-11-02 de Jean-Luc Mélenchon : « Ceci est un billet algérien. La langue commune ne l'est plus. Tristesse. Macron Borne ont échoué en tout et pour tout »

Tweet de Jean-Luc Mélenchon à propos du billet de banque de 2000 dinars algériens. Source : Twitter