Un Algérien, âgé de 21 ans et parti harraga en Espagne, a été arrêté la semaine dernière par la police pour avoir sexuelle agressé une mineure dans la ville côtière de Palma. Selon des sources policières, le jeune harrag a commis cette agression 2 jours après sa libération pour entrée illégale en Espagne.

Des dizaines voire des centaines de jeunes algériens risquent au quotidien leur vie pour rejoindre le sud de l'Europe en traversant la Méditerranée à bord d'embarcations de fortunes. Si la majorité de ces jeunes harraga, une fois à bon port, arrive à se trouver une place dans la société du pays d'accueil, d'autres se font malheureusement remarquer par leurs actes délictuels.

En effet, plusieurs faits divers impliquant des migrants clandestins algériens sont relatés dans les médias européens. Le dernier en date remonte au jeudi 17 novembre, lorsque des agents du Corps de la police nationale espagnole (CNP) ont arrêté un homme âgé de 21 ans, de nationalité algérienne, pour avoir agressé sexuellement une mineure de 17 ans à Majorque.

Selon des sources policières citées par les médias espagnols, les faits se sont déroulés dans l'après-midi de jeudi 17 novembre, dans le parc de Las Estaciones, à proximité de la gare intermodale de Palma. Les services de la police ont reçu un appel dans lequel il a été signalé qu'une jeune fille était agressée sexuellement. La jeune fille a été agressée alors qu'elle était assise seule sur un banc public, rapporte le site Ultima Hora.

Le jeune Algérien s'est approché de l'adolescente et sans lui dire un mot, il lui a touché le dos avant que la victime ne lui retire la main, relate la même source, qui ajoute que le jeune algérien a alors attenté plusieurs attouchements. Sous le choc, la jeune fille – de nationalité espagnole – s'est mise à crier pour demander de l'aide.

Pris de panique, le harrag algérien a fui en accédant à la gare intermodale de Palma. Les témoins de l'agression ont appelé les équipes d'urgence. En quelques secondes, plusieurs patrouilles de la police nationale étaient déjà sur les lieux et effectuaient des descentes pour tenter de localiser l'agresseur. Après quelques minutes, un agent de police l'a trouvé caché dans les toilettes de la gare.

Selon les sources policières, il s'agit d'un jeune Algérien âgé de 21 ans qui avait déjà été interpellé en janvier 2022 pour entrée irrégulière à Majorque. Après sa libération, le harrag, qui est arrêté à plusieurs reprises pour vol, a séjourné quelques jours en Algérie. Interpellé une deuxième fois pour entrée illégale à Majorque, le sans-papiers a quitté la prison le mardi 15 novembre – soit deux jours avant son agression sur la jeune fille espagnole, selon la police.