Après la viande d'âne qui fait régulièrement scandale en Algérie, c'est au tour de la viande de chat. En effet, elle a été vendue dans la capitale algérienne. La commune de Gué de Constantine, relevant de la Daira de Bir Mourad Rais, a mis en garde contre l'achat de viande de lapin au marché.

Mise à jour : La commune de Gai de Constantine a publié une précision expliquant que la précédente note avait été émise dans un but seulement préventif et qu'aucun cas de vente de viande de chat n'a été enregistré au niveau des bouchers de la commune.

Gai de Constantine - communiqué - 2023-01-15

Commune du Gai de Constantine - communiqué - 2023-01-15


Dans sa déclaration, cette municipalité a averti les consommateurs que certains bouchers et vendeurs de volaille vendent de la viande de chat à la place de la viande de lapin. Dans cet avertissement, la commune de Gué de Constantine appelle donc les citoyens à être vigilants et prudents lors de l'achat de viande de lapin. Le document conseille les consommateurs d'acheter seulement du lapin avec une tête et une queue collées à la carcasse.

Ainsi, cette commune emboite le pas à l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE), qui avait déjà lancé une alerte et a appelé les consommateurs algérois à la vigilance. Cette information a été largement partagée sur les réseaux sociaux et a fait le buzz en quelques heures. Elle rappelle plusieurs scandales de vente de viandes d'âne par de nombreux bouchers, surtout pendant les mois de ramadan, où la demande est en nette augmentation. En effet, les services de sécurité avaient saisi à plusieurs reprises d'importantes quantités de viande d’âne fraiches et congelées destinées à être vendues en tant que viande bovine.

À lire aussi :  Ils transportaient des charges de 80 kilos sur le dos : Un marocain arrêté pour exploitation de migrants

Il faut souligner que dès que l'information a fait le tour des réseaux sociaux de nombreux internautes ont signalé que la viande de chat est illicite. Ces internautes ont rappelé notamment que sur le plan religieux les animaux qui vivent sur le sol sont de deux sortes ; sauvages et domestiques. En ce qui concerne les animaux domestiques, la viande des espèces telles que les chèvres, les moutons, les bœufs, les chameaux est licite par contre la viande du cheval et de l'âne est déconseillée. Cependant, la viande du cheval est moins déconseillée par rapport aux autres. Mais les autres animaux domestiques tels que le chien, le chat sont illicites dans l'islam.