La publication d’une vidéo montrant une femme se faisant lyncher par sa belle-famille dans un village en Kabylie a suscité l’émoi sur les réseaux sociaux. La colère a ensuite pris le dessus lorsque les internautes ont su que la victime, qui se faisait régulièrement agresser par les mêmes personnes, a rendu l’âme aux suites d'un AVC.

C’est un drame qui a suscité la colère et l’émotion en Kabylie. Depuis quelques jours, une vidéo montrant une mère de famille se faisant battre sauvagement par plusieurs personnes dans la cour d’une maison située en Kabylie est partagée sur les réseaux sociaux. La femme qui apparaît sur la vidéo, dont les scènes sont difficiles à supporter, est décédée. Elle a succombé à un accident vasculaire cérébral (AVC). Lors de la diffusion de cette vidéo, il y a quelques jours sur les réseaux sociaux, des internautes ont annoncé que la victime avait trouvé la mort des suites de l'agression.

L'information avait suscité la colère et l’indignation, surtout qu’il était difficile d’authentifier la vidéo où l’on voyait une femme se faire lyncher par un groupe d’individus. Selon les premiers éléments d’informations, il s’agirait d’une mère de famille qui se faisait agresser dans la cour d’une maison située au village Ath Arif dans la wilaya de Tizi-Ouzou. La vidéo en question a été filmée par la fille de la victime. La fillette était visiblement en sanglots au moment des faits, comme le montrent les images difficilement supportables de la vidéo.

À lire aussi :  Ils transportaient des charges de 80 kilos sur le dos : Un marocain arrêté pour exploitation de migrants

Dès lors, plusieurs internautes ont affirmé que la victime a succombé aux coups qu’elle avait reçus de la part des membres de sa belle famille. Face à l’absence d’une information officielle à propos de cette sordide affaire, les spéculations sont allées bon train sur les réseaux sociaux. Cependant, selon le média Inter-lignes, la victime n’est pas décédée immédiatement des suites de l’agression relayée par la vidéo1. Une agression qui n’était pas la première, selon la même source qui affirme détenir plusieurs autres vidéos montrant la victime, âgée de 46 ans, se faire violemment agresser par les membres de sa belle-famille.

La défunte avait déposé 7 plaintes contre ses agresseurs

Craignant pour sa vie et au bout de 7 plaintes sans aboutissements, la victime, mère de 3 enfants, avait toutefois demandé à sa fille de filmer les lynchages qu’elle subissait pour faire valoir ces preuves le jour où elle ne serait plus de ce monde. C’est de cette manière que cette vidéo filmée quelques semaines auparavant s’est retrouvée sur les réseaux sociaux2. Décédée des suites d’un accident vasculaire cérébral (AVC) qui s’est déclenché après une altercation verbale avec les membres de sa belle-famille, la victime a été déclarée morte le 15 décembre dernier, de manière naturelle, selon la même source.

À lire aussi :  Un Algérien sous OQTF défigure son ex-compagne avec un cutter

Les proches de la victime ont du mal à concevoir que les 7 plaintes qu’elle avait déposées de son vivant n’aient pas abouti. Une des cousines de la victime a confié que le mari de celle-ci avait déposé plainte contre ses frères et sœurs au lendemain du décès de son épouse. Celle-ci, tout comme les précédentes, serait restée sans suite, selon la même source. Selon les voisins de la défunte, les éléments de la Gendarmerie nationale de Draa Ben Khedda et Ait Khelifa auraient été contactés à 3 reprises lors des agressions sur la mère de famille, en vain, relate la même source.


  1. Lynchage d’une jeune maman à Tizi-Ouzou : une vidéo relance le débat sur l’efficacité de la justice 

  2. Vidéo source, Facebook