L'Allemagne s'intéresse à la main-d'œuvre tunisienne et marocaine

L'Europe est un continent vieillissant. Le vieux continent a un grand déficit de main-d'œuvre dans un contexte de lutte contre l'immigration. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, les pays européens redoublent d'ingéniosité pour attirer une main-d'œuvre qui leur fait défaut. La France compte mettre en place un titre de séjour spécial pour les métiers en tension. L'Allemagne, de son côté, lorgne du côté de la main-d'œuvre marocaine et tunisienne – entre autres.

En Tunisie et au Maroc, des centres pour la migration vers l'Allemagne

En effet, l'Allemagne s'intéresse à la main-d'œuvre tunisienne et marocaine. Elle a placé ces deux pays  sur la liste des 9 pays dans lesquels elle compte créer des centres pour la migration. Cependant, l'Allemagne ne recrutera pas tous azimuts. Elle veut choisir ceux qui peuvent immigrer en Allemagne.

Ce projet ambitieux, qui va à l'encontre des déclarations des dirigeants européens qui ne veulent plus d'immigration, a été présenté au Ghana par Hubertus Heil, ministre allemand du Travail, en compagnie de sa collègue en charge du Développement. « Nous devons utiliser toutes les options possibles dans notre pays comme à l'étranger pour attirer la main-d'œuvre qualifiée », a expliqué ce ministre.

Économie Réserves d'or et production aurifère en Algérie : Tout ce qu'il faut savoir

L'Europe siphonne la « matière grise » africaine

C'est ainsi que l'Allemagne veut contrôler l'immigration. Comme la plupart des pays européens, elle veut siphonner la matière grise des pays africains. Ces centres que l'Allemagne envisage de créer vont servir à sélectionner des personnes qualifiées qui souhaitent se rendre en Europe. La ministre allemande du Développement Svenja Schulze considère que cette solution contribuera à réduire le manque important de main-d'œuvre qualifiée auquel son pays est confronté. Une solution qui profitera à tout le monde, également selon la ministre.

Il faut souligner que plusieurs pays européens s'intéressent à la main-d'œuvre africaine. La France veut les Tunisiens et les Marocains dans le domaine de la restauration et de l'hôtellerie. L'Espagne recrute des Marocaines comme des saisonnières.

De leur côté, les Algériens ne sont pas encore sollicités. Il faut également rappeler qu'une enquête récente du journal Le Monde a révélé que l'Europe est en proie à une pénurie de main-d'œuvre. « Partout dans l'Union européenne, la pénurie se fait sentir. Le chômage, qui a longtemps rongé les pays du sud du continent ainsi que la France reflue. Son taux était de 7 % de la population active en décembre 2021 en Zone euro, au plus bas de son histoire récente, au moins depuis la création de la monnaie unique. Dans l'ensemble de l'UE, il était de 6,4 % », avaient indiqué les auteurs de l'enquête12.


  1. L'Europe manque de main d'œuvre qualifiée 

    Économie Nouvelle hausse du SMIC en France

  2. Emploi : les pays européens en proie à la pénurie de profils qualifiés, Le Monde 


Vous aimez cet article ? Partagez !