Près de 200 000 euros saisis en 6 mois aux frontières algériennes

Nombre de passagers continuent à faire passer clandestinement de l'argent en devises depuis l'Algérie vers d'autres pays étrangers, et ce en dépit des réglementations en cours, ainsi que les contrôles rigoureux des services de la police aux frontières (PAF) et les Douanes.

En témoignent les nombreuses saisies effectuées par les services concernés au niveau des ports, aéroports et postes frontaliers terrestres, sachant que le montant de la somme que peuvent transporter les voyageurs algériens depuis et vers l’Algérie est fixé à 1000 euros, sans déclaration douanière.

En effet, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, la police algérienne a fait état de la saisie de plus de 196 000 euros depuis le début de l’année 2023 au niveau de ses points de passage frontalier. Ces grandes sommes en euro n’ont pas été les seules saisies réalisées conjointement par les services de la PAF et ceux des Douanes algériennes. 30 000 riyals saoudiens, 43 600 dinars tunisiens et 619,04 grammes d’or ont été également saisis durant la même période.

Économie L'Algérie signe un contrat historique pour son projet solaire

Toujours selon le communiqué de la DGSN, 20 affaires ont été traitées dans ce cadre, alors que 21 suspects ont été arrêtés. Selon les chiffres officiels, plus de 500 infractions liées à des transferts illicites de devises ont été enregistrées par les Services des Douanes algériennes en 2020. Les mêmes services ont ainsi saisi un peu plus de 14,39 millions d’euros et plus de 17,83 millions de dollars au cours de la même année.


Vous aimez cet article ? Partagez !