Algérien tué en février en Espagne : Le corps sera enfin rapatrié et remis à sa famille

La famille de l'Algérien Sliman G., tué en février en Espagne, va enfin faire son deuil. La dépouille du jeune de 28 ans, tué par sa compagne espagnole, va enfin être remis à sa famille pour son inhumation en Algérie, et ce, après que la police scientifique et les médecins légistes eurent établi les rapports nécessaires à l'enquête.

En effet, selon les médias espagnols qui ont suivi cette histoire tragique, la dépouille du jeune Sliman est restée 5 mois à la morgue de l'Institut de médecine légale de la région d'Aragon, dans le nord-est de l'Espagne. Sa famille réclamait son corps pour son enterrement en Algérie depuis sa mort le 5 février 2023, mais les autorités judiciaires et policières de Saragosse, capitale de l'Aragon, ont dû le garder pour faire la lumière sur son meurtre.

Selon les comptes rendus de la presse espagnole, Sliman a été tué par sa femme Natalia le 5 février dans leur domicile situé dans un immeuble de l'Avenue de Madrid à Saragosse. Les enquêteurs avaient tout de suite suspecté sa compagne avec laquelle les relations étaient très mouvementées, étant tous les deux consommateurs de drogue.

Faits-divers Regroupement familial par bateau de harraga : Comment des parents algériens ont envoyé leur fille en Espagne

Le jeune Algérien avait reçu un coup de couteau en plein cœur

Le jeune Sliman a reçu un coup de couteau en plein cœur, selon les mêmes sources qui précisaient que la victime avait succombé à ses blessures. Natalia avait donné des versions contradictoires, confortant les soupçons des enquêteurs de la police espagnole, surtout quand ces versions sont invraisemblables.

En effet, elle avait fait savoir que son conjoint s'était poignardé délibérément, avant de parler d'accident. Mais la version qui a « éveillé » les enquêteurs de la police, c'est celle qui estimait que la victime s'était blessée dans une chute dans le couloir de la maison.

De toute façon, même sans ces déclarations contradictoires, les soupçons de la police étaient très tôt dirigés vers Natalia. D'autant qu'elle avait nettoyé l'appartement et le couteau qu'elle avait planté dans le torse de son conjoint. L'autopsie a révélé que la mort du jeune Sliman avait été causée par une blessure au cœur qu'une chute dans le couloir ne pouvait pas causer.


Vous aimez cet article ? Partagez !