De retour en France, une Algérienne découvre un cadavre dans sa cuisine

Une Algérienne de retour en France, après six mois d’absence, a trouvé le cadavre d'un homme emmuré dans la cuisine de son appartement en Seine-Saint-Denis, rapporte l’AFP, citant des sources policières. Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour élucider les circonstances de cette macabre découverte.  

De retour dans son domicile à Livry-Gargan en Seine-Saint-Denis, après six mois passés dans son pays, une Algérienne a fait, dimanche 9 juillet, une macabre découverte. En franchissant à nouveau le porte de son appartement situé boulevard de Chanzy, l’occupante des lieux a découvert les restes d'un corps en décomposition. Des restes retrouvés emmurés dans la cuisine, a appris l'AFP le lundi 10 juillet de sources policières.

La femme, de nationalité algérienne, avait confié l'appartement durant son séjour en Algérie, à un couple dont le mari devait y réaliser des travaux, indique une source policière. De retour d'Algérie, elle a constaté qu'un muret de « 1,50 m de long, 1 m de haut et 40 cm de large » avait été érigé dans la cuisine de l’appartement pendant son absence.

Faits-divers Arrivée d'Algérie, elle finit SDF avec son fils en France

Le corps d'un homme emmuré dans l'appartement de l'Algérienne

Après avoir constaté une forte odeur de javel et des mouches présentes sur les lieux, la propriétaire de l’appartement a alerté la police. À leur arrivée sur les lieux, les enquêteurs de la Brigade criminelle et de la PJ 93 vont réaliser un trou dans le muret et découvrir la présence « d'insectes nécrophages, d'asticots et d'une couverture recouvrant une forme », indique la source policière. Puis, à la destruction du mur, le corps d'un homme y est retrouvé en position fœtale enroulé dans du plastique.

La propriétaire a affirmé aux policiers ne pas être en mesure de donner l'identité complète de l'entrepreneur censé réaliser les travaux dans la maison durant son séjour en Algérie. Le téléphone de cet entrepreneur a été retrouvé dans le domicile de la femme algérienne. Une autopsie est prévue dans la journée sur le cadavre, a indiqué le parquet de Bobigny, qui a ouvert une enquête pour assassinat, confiée à la brigade criminelle.


Vous aimez cet article ? Partagez !