IPTV : Le cerveau du plus vaste réseau pirate d'Europe neutralisé

Hicham O. est un Marocain qui détient la nationalité néerlandaise. Il est connu pour être le cerveau du plus vaste réseau IPTV pirate d'Europe. Ce service qui permet de capter illégalement des chaînes TV et des sites de streaming. Il a été arrêté en mai 2023 en compagnie de 3 autres personnes, mais il ne sera jugé que dans le courant de l'année 2024.

En effet, selon des médias marocains et néerlandais, notamment Le Desk et 1Almere, Hicham O. a été interpellé après les perquisitions effectuées au sein de ses deux entreprises, Globe Datacenter et Satellite Wholesale BV, implantées dans la ville d'Almere, située à environ 30 km de la capitale Amsterdam. Le trentenaire avait l'intention de quitter les Pays-Bas pour le Maroc, mais il fallait compter sans la vigilance de la justice et des enquêteurs de la police.

En fait, à l'issue d'une audience qui a eu lieu cette semaine, la défense du prévenu maroco-néerlandais a demandé à plusieurs reprises la liberté sous caution, mais toutes ont été rejetées. Surtout que l'argument de la défense est lié aux « troubles mentaux » dont souffrirait Hicham O., les juges s'étant dits très sceptiques sur la question.

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

Le propriétaire du plus grand service d'IPTV d'Europe veut fuir vers le Maroc

En réalité, les juges concernées par ces demandes ont rejeté toutes ces demandes parce qu'ils étaient convaincus que le prévenu était tenté par une fuite vers le Maroc, comme l'ont révélé des conversations téléphoniques avec sa famille et des complices. Mieux que cela, il est même soupçonné de vouloir relancer l'activité de l'IPTV dans son pays d'origine où les chaînes TV sportives et de cinéma sont très demandées. Surtout avec son expérience aux Pays-Bas et les différents coups de boutoir reçus par les opérateurs de piratage IPTV au Maroc.

Il est utile de rappeler que le piratage des programmes TV via l'IPTV a pris des proportions alarmantes pour ceux qu'on appelle les ayants droit, à l'instar des groupes médiatiques comme Canal+ et beIN SPORTS qui perdent beaucoup d'argent depuis que les boîtiers IPTV sont apparus pour permettre aux amoureux du football, notamment, de capter les chaînes TV sans payer d'abonnement. En Europe, une guerre sans merci est déclarée aux contrevenants, mais la bataille n'est pas toujours simple.

Ce qui n'est pas aisé, c'est de faire face à l'importation des boîtiers IPTV qui arrivent en France par milliers, et ce, en provenance de l'Algérie. En effet, les Algériens établis dans l'Hexagone sont nombreux à profiter de leurs vacances en Algérie pour s'offrir ces démodulateurs IPTV. De ce fait, cela rend difficile la lutte menée par les organismes concernés aux côtés des victimes du piratage, à l'instar de la Fédération française des télécoms et l'Arcom (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique).


Vous aimez cet article ? Partagez !