Armé d'un couteau, un Algérien agresse sexuellement des femmes dans le métro parisien

Un Algérien de 23 ans a été arrêté dans la matinée de lundi 1er janvier 2024, par la police à Paris. Il est suspecté d’avoir agressé sexuellement plusieurs femmes dans le métro sous la menace d’un couteau. Le mis en cause, sans-papiers de son état, a été placé en garde à vue pour « agression sexuelle ».

L’année 2024 commence mal pour ce ressortissant algérien en France. Dans la matinée de lundi 1er janvier, un Algérien âgé de 23 ans, armé d'un couteau, a été interpellé à la station de métro Châtelet à Paris (Ier Arrondissement), par les agents du Groupe de protection et de sécurité des réseaux (GPSR) - le groupe de sûreté de la RATP -, et les policiers. Il est soupçonné d'avoir agressé sexuellement plusieurs femmes, rapporte Le Parisien.

Vers 7 heures, des usagers du métro parisien ont signalé aux policiers de la Brigade des réseaux franciliens (BRF) un homme menaçant dans les couloirs de la correspondance de la ligne. Les témoins évoquent un personnage inquiétant, armé d’un couteau. Les policiers s’approchent du suspect avant de l'interpeller. Cet Algérien répondant au prénom de Mohamed, en situation irrégulière en France, n'a pas opposé de résistance. Son couteau était dissimulé au niveau d'une chaussette, détaille la même source.

Faits-divers 27 harraga Algériens arrivent en Espagne à bord d'un bateau de pêche

Le jeune Algérien placé en garde à vue pour « agression sexuelle »

Dans le même temps, une jeune femme de 22 ans se présente aux policiers et leur explique qu'elle a été agressée sexuellement par le suspect. La victime précise que son amie a tenté d'intervenir mais que l'agresseur l'a alors menacée avec un couteau. Une autre personne signale que ce même homme a tenté de la poignarder quand elle a voulu intervenir.

Les deux jeunes femmes qui n’ont pas été blessées, ont déposé plainte. L’agresseur présumé a été conduit dans les locaux de la Sûreté territoriale des transports (SRT), rue de l’Évangile. Auditionné par le parquet de Paris, le jeune sans-papiers algérien a été placé en garde à vue pour « agression sexuelle », selon le même média.


Vous aimez cet article ? Partagez !