Youcef Atal fait appel de sa condamnation en France

L’international algérien Youcef Atal a décidé de faire appel de sa condamnation en France, pour  provocation à la haine, prononcée par le tribunal correctionnel de Nice le 3 janvier dernier. Il y aura donc un nouveau procès et l'affaire Atal n'est finalement pas terminée.

Moins d’une semaine après sa condamnation à 8 mois de prison avec sursis et à 45'000 € d’amende par le tribunal correctionnel de Nice, pour provocation à la haine à raison de la religion, le footballeur international algérien de l’OGC Nice, Youcef Atal, a annoncé sa décision, via ses avocats, de faire appel. Un nouveau procès se tiendra donc dans les prochains mois. C’est ce qu’a rapporté lundi 8 janvier le média France Bleu.

Lors du procès tenu le 18 décembre, la justice française reprochait au joueur algérien d'avoir relayé sur les réseaux sociaux la vidéo d'un prédicateur qui appelait à « un jour noir pour le peuple juif », dans la foulée du conflit israélo-palestinien. Un message qui a valu à Youcef Atal des critiques acerbes d’une partie des supporters de son club et des responsables politiques de la ville de Nice.

Sports Champions League et Coupe de la Confédération : Les clubs algériens connaissent leurs adversaires

Malgré ses excuses publiques, Youcef Atal n’a pas échappé aux sanctions de son club et de la Ligue de football professionnelle (LFP). De son côté, la justice française a ouvert une enquête préliminaire contre Youcef Atal des chefs d'apologie de terrorisme et provocation publique à la haine ou à la violence à raison d'une religion déterminée.

Youcef Atal va-t-il rester en France ?

Finalement lors du procès qui s’est déroulé le 18 décembre 2023 au tribunal correctionnel de Nice, Youcef Atal est poursuivi uniquement pour provocation à la haine à raison de la religion. Le parquet avait requis 10 mois de prison avec sursis et 45'000 euros d'amende contre l'Algérien. Un réquisitoire qui a été quasiment suivi par les juges puisque lors du délibéré le 3 janvier dernier, Atal s’est vu infliger la peine de 8 mois avec sursis et la même amende.

Actuellement en stage au Togo avec la sélection de l’Algérie pour préparer la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2023) qui se déroule du 13 janvier au 11 février en Côte d’Ivoire, Youcef Atal était suspendu par son club jusqu'à nouvel ordre. La Ligue de football professionnel (LFP), l'a également sanctionné de 7 matchs de suspension, sanction qui a pris fin avant les fêtes de fin d'année.

En attendant son nouveau procès, Youcef Atal pourrait rejouer à nouveau avec l’OGC Nice à son retour de la CAN, puisqu’il a purgé la sanction que lui a infligée la LFP. Il peut aussi signer dans un autre club en dehors de la France à l’occasion de ce mercato d’hiver. « Youcef Atal va réintégrer l'effectif car il est un joueur sous contrat avec l'OGC Nice (jusqu'en juin) », affirmait jeudi son entraîneur chez les Aiglons, Francesco Farioli en conférence de presse.

Sports Le nouveau stade de Tizi-Ouzou pour accueillir Algérie-Guinée équatoriale ?


Vous aimez cet article ? Partagez !