Djamel Belmadi va-t-il démissionner en cas de défaite contre la Mauritanie ?

Le sélectionneur national Djamel Belmadi a évoqué, ce lundi après-midi au cours d'une conférence de presse à Bouaké en Côte d'Ivoire, le match qui opposera mardi l'équipe d'Algérie à la Mauritanie pour le compte de la 3e et dernière journée du groupe D de la CAN 2023. Un match décisif pour les Fennecs s'ils veulent encore poursuive leur aventure dans ce tournoi continental.

Avec 2 points seulement après deux nuls de suite face à l'Angola (1-1) et le Burkina Faso (2-2), l'Algérie n'a pas d'autre choix que de gagner face à la Mauritanie, dernière du groupe D avec 0 point. En effet, seule la victoire permettra à l'Algérie de passer aux huitièmes de finale de la 34e Coupe d'Afrique des nations et éviter les calculs.

Belmadi s'exprime sur le match contre la Mauritanie

S'exprimant, ce lundi en conférence de presse d'avant-match tenue au stade de la Paix à Bouaké, Djamel Belmadi a reconnu que le match de mardi est décisif pour son équipe mais aussi pour l'adversaire qui reste virtuellement en course pour la qualification. « C'est un match décisif, appelons un chat un chat », lance Djamel Belmadi qui devra se passer contre la Mauritanie des services de deux joueurs clés à savoir Bensebaïni, suspendu et Bennacer, blessé.

Sports Un exode des internationaux algériens vers l'Arabie saoudite cet été ?

« Nous avons beaucoup travaillé notamment sur les plans physique et psychologique. Nous sommes confiants pour ce match. Nous allons essayer de corriger les erreurs commises lors des deux matchs et aller de l'avant pour gagner contre la Mauritanie et pourquoi pas nous qualifier en tête du groupe », a affirme-t-il. « Les joueurs ont bien récupéré après le dernier match face au Burkina Faso. Ils sont prêts pour le match de demain », ajoute Djamel Belmadi.

Djamel Belmadi défend à nouveau Riyad Mahrez

Le coach des Fennecs ne veut surtout pas comparer la situation actuelle de son équipe à celle de la CAN 2021 au Cameroun où l'Algérie s'est fait éliminer dès le premier tour. « Nous ne sommes pas devant la même situation que durant la CAN 2021 », affirme-t-il. « Moi j'aime la pression et ceux qui ne supportent pas la pression n'ont rien à faire dans le milieu du football. Les joueurs n'ont pas de soucis avec ça, nous avons envie de nous qualifier », soutient-il.

Djamel Belmadi a tenu aussi à défendre son capitaine Riyad Mahrez, cible de critiques depuis le début de cette CAN. « Je ne veux pas que les gens oublient ce que Mahrez sait faire. Ce n'était pas ses deux meilleurs matchs en sélection, mais ne le tuez pas trop vite », lance Belmadi tout en refusant de répondre à la question de savoir si Mahrez sera titularisé ou non face à la Mauritanie.

L'arbitrage africain et l'avenir de Djamel Belmadi avec l'équipe d'Algérie

Comme à ses habitudes, Djamel Belmadi est revenu également sur la question de l'arbitrage en Afrique, particulièrement sur celui du dernier match contre le Burkina Faso. « Dans des rencontres serrées, les décisions arbitrales peuvent être décisives », souligne Belmadi. « Contre le Burkina Faso, les arbitres de la VAR ont vu un talon de Aïssa Mandi qui dépasse un attaquant adverse mais n'ont pas vu Bounedjah qui se fait bousculer dans les 18m », ajoute-t-il.

Sports Après un EURO catastrophique, Mbappé préfère les USA à l'Algérie

Interrogé par un journaliste mauritanien sur son avenir avec la sélection algérienne, et s'il va démissionner de son poste en cas de défaite mardi contre la Mauritanie, Djamel Belmadi a répliqué : « grâce à Dieu, on gagnera demain ». Une réponse qui en dit long sur l'envie de Belmadi d'honorer son contrat avec la FAF et poursuivre son aventure à la barre technique de l'équipe d'Algérie, entamée en août 2018.


Vous aimez cet article ? Partagez !