La mosquée de Saint-Jean-de-Braye, en France, visée par une lettre de menaces

Mosquée Saint-Jean-de-Braye - France

La mosquée de Saint-Jean-de-Braye, près d’Orléans dans le centre de la France, a été visée par une lettre d’injures et de menaces, en plein mois de Ramadan. Le courrier anonyme a été découvert, samedi 16 mars, dans la boîte aux lettres du lieu de culte musulman. Une plainte a été déposée par les responsables de ce lieu de culte fréquenté par des centaines de fidèles musulmans.

Encore un acte contre un lieu de culte musulman en France. Selon le média France Bleu, la mosquée de Saint-Jean-de-Braye, près d'Orléans dans le Loiret, a été la cible d'une lettre d'insultes et de menaces. La lettre anonyme, adressée à l'imam de la mosquée, a été découverte samedi dans la boîte aux lettres de la mosquée par le président de l'Association cultuelle et culturelle abraysienne (ACCA), Abderrahmane Slassi.

La lettre est imbibée de graisse de porc, avec au bas une étoile de David et une inscription, « Israël va vous niquer ». Le responsable de la mosquée assure ne pas comprendre les raisons d’une telle agression. « Ce n'est pas normal. Je suis choqué, c'est inadmissible. C'est la première fois que nous subissons une telle agression », affirme Abderrahmane Slassi, en charge de cette mosquée qui existe à Saint-Jean-de-Braye depuis 2010.

La lettre de menaces contre une mosquée entre les mains de la police

« Je ne sais pas qui a pu écrire cette lettre. Nous, on se comporte très bien avec nos amis juifs », ajoute le président de l’ACCA. « Avec l'association, nous sommes juste là pour prier et gérer la communauté musulmane abraysienne, c'est tout. Nous sommes Français, moi je suis là depuis plus de 50 ans. Qu'est-ce qu'on a fait ? Pourquoi on nous menace comme ça ? », s’interroge-t-il.

La mosquée de Saint-Jean-de-Braye a porté plainte et la lettre de menaces est entre les mains de la police d’Orléans pour enquête. Les responsables de ce lieu de culte qui peut accueillir jusqu’à 400 fidèles, s'inquiètent de l'envoi de cette lettre de menaces en plein Ramadan. D’ailleurs, ils ont décidé de renforcer la sécurité en plus de celle assurée par des policiers, comme cela a été décidé par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour l’ensemble des mosquées de France.

Retour en haut
Share via
Copy link