2 individus arrêtés en possession d'une grande quantité d'or à l'aéroport d'Alger

L'aéroport d'Alger

La quatrième chambre criminelle de la Cour d'Alger a examiné, ce jeudi 28 mars, deux affaires d'atteinte à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l'étranger. Deux affaires dont les auteurs sont des jeunes individus qui ont été arrêtés au niveau de l’aéroport d’Alger.

Les deux mis en cause ont été appréhendés par les éléments de la Police des frontières (PAF) de l’aéroport d’Alger en possession d’une importante quantité d’or. Le premier avait en sa possession 400 grammes alors que le second détenait pas moins de 800 grammes de ce précieux métal.

Les deux accusés ont, en outre, un autre point commun. Ils étaient tous les deux en partance vers Istanbul en Turquie, a souligné le journal arabophone Ennahar qui a rapporté l’information ce jeudi.

Lors de l'audience face au juge, les deux jeunes ont reconnu les faits retenus contre eux, à leur interpellation à l'aéroport d'Alger. Ils n’ont pas nié qu’ils voyageaient avec des quantités d’or dépassant le seuil autorisé par la réglementation algérienne. Ils ont ainsi soutenu que cet or ne leur appartenait pas et qu’ils n’étaient que des missionnaires.

Aéroport d'Alger : 2 ans de prison pour 2 voyageurs

Dans ce sillage, ils ont affirmé qu’ils étaient chargés par des tierces personnes de remettre la marchandise à d’autres individus résidant en Turquie. Les deux mis en cause ont plaidé non coupables et ont demandé la clémence du tribunal. Ce que le procureur de la République a réfuté, réclamant des peines sévères à leur encontre dans son réquisitoire.

Il y a lieu de souligner que les deux affaires ont été traitées en première instance dans le cadre d’une comparution immédiate. Les deux accusés ont écopé alors de lourdes peines. Les deux jeunes hommes interpellés à l'aéroport d'Alger ont été condamnés, en effet, à deux ans de prison ferme assortis de fortes amendes.

Retour en haut
Share via
Copy link