Production de GNL : Classement de l'Algérie au niveau africain et mondial

L'Algérie s'affirme comme un acteur majeur sur la scène internationale de la production de gaz naturel liquéfié (GNL). Selon un rapport de l’Union internationale du gaz (UIG), l’Algérie se classe à la septième place mondiale et première en Afrique en termes de capacité de production annuelle, estimée à 25,5 millions de tonnes à fin février 2023.

Le marché du GNL connait une croissance fulgurante, alimentée par une demande croissante en énergie propre et durable. Les États-Unis avec 91,4 millions de tonnes par an, l'Australie 87,6 millions de tonnes par an et le Qatar 77,1 millions de tonnes par an dominent le secteur. Les trois pays concentrent plus de la moitié de la capacité de production mondiale. La Malaisie occupe la quatrième place avec une capacité de production de 32 millions de tonnes par an.

L’Indonésie, qui a une capacité de production de 30,3 millions de tonnes par an, se classe cinquième, suivie par la Russie, sixième, avec 29,1 millions de tonnes par an. L’Algérie devance le Nigeria, classé huitième avec une capacité de production de 22,2 millions de tonnes par an. La république de Trinité-et-Tobago est à la neuvième place avec 14,8 millions de tonnes par an, alors que l’Égypte, dixième, présente une capacité de 12,2 millions de tonnes par an.

Économie Gaz : Les exportations de l'Algérie vers l'Espagne en hausse

L'Algérie première en Afrique

L’Algérie s’impose donc comme le leader africain en termes de la capacité de production du GNL. Selon le rapport de l'UIG, l’Algérie a augmenté le volume de ses exportations de GNL à la fin de 2023, enregistrant 2,88 millions de tonnes supplémentaires par rapport à 2022. Ces chiffres portent ses exportations totales à 13 millions de tonnes, avec une part de marché estimée à 3 % du marché mondial.

Par ailleurs, les échanges de GNL entre l'Algérie et l'Europe occupent une place centrale dans la stratégie commerciale du pays. En 2023, la Turquie a importé 4,29 millions de tonnes de GNL algérien, tandis que la France en a importé 3,20 millions de tonnes. Ces deux pays figurent parmi les principaux clients de l'Algérie. L’échange Algérie-Turquie et l’échange Algérie-France sont respectivement premier et troisième plus grands échanges de GNL entre l’Afrique et l’Europe.

Au niveau mondial, le marché du GNL connaît une expansion rapide. Selon le rapport de l'UIG, la capacité de production mondiale a atteint 483,1 millions de tonnes par an à la fin de février 2024. Bien que le taux d'utilisation soit légèrement inférieur à celui de l'année précédente (88,7 % contre 89 % en 2022).

Économie Hyundai va fabriquer 5 modèles de véhicules en Algérie


Vous aimez cet article ? Partagez !